.

.

TOPS 10

TOPS 10

10 km du 14ème (75)

Dimanche 23 janvier 2011

Un peu plus d'un mois après la course de Thiais annulée suite à l'abondance de neige, je retrouve la compétition aujourd'hui dans le 14ème arrondissement de Paris. Depuis un mois, je suis obligé de beaucoup alléger mon entraînement car mes deux tendons d'achille sont inflammés. Il ne fait pas très chaud (5 degrés), et j'arrive à Paris à 8h. Je tourne un bon bout de temps pour trouver une place de stationnement mais à force de chercher, j'en ai trouvé une assez proche du village de départ. Je vais récupérer mon dossard, le numéro 818, puis je retrouve Bernard avec qui je pars faire mon échauffement. Nous allons jusqu'au cimetière du Montparnasse, ainsi nous repairons les deux derniers kilomètres des deux boucles de la course.

Pendant l'échauffement, j'ai couru à très basse allure, histoire de chauffer progressivement mes tendons. Je ressens la douleur mais je pense que ça devrait bien tenir. Après nos derniers réglages, on se rend face à la mairie du 14ème où l'échauffement collectif se termine aussi. Nous nous installons dans le sas de départ où nous sommes bien nombreux. Plus de 1300 coureurs vont prendre part à cette course. Pour faire patienter l'heure du départ, de la musique bien entraînante nous est diffusée.

A 9 heures 30 le départ est donné. J'ai beaucoup de mal à me dépêtrer des coureurs de niveaux bien plus faibles que moi, qui se sont mis en tête de sas pour le départ et qui bouchonnent. De plus la rue du départ est très étroite et ce n'est pas le nombre important de participants qui favorise la fluidité. Mais une fois arrivés rue des Plaintes, la chaussée est beaucoup plus large et les écarts se creusent entre les meilleurs et les moins bons. J'arrive à me trouver un rythme tout à fait correct en suivant un coureur au tee-shirt bleu. Je passe au km 1 en 3'33''. Ça va je déroule bien.

Après quelques virages je me retrouve sur un léger faux plat montant rue Raymond Losserand et au bout de cette rue je me fais lâcher par le coureur au tee-shirt bleu. Mais je ne m'affole pas et je tente de conserver un rythme satisfaisant. Au bout, quelques virages et des changements de rue, nous passons au pied de la Tour Montparnasse. La rue y descend légèrement mais un vent de fasse m'empêche d'accélérer. Puis c'est le passage sur une route pavée. Je fais très attention à mes appuis pour éviter la chute ou une éventuelle blessure.

Le Boulevard Edgar Quinet nous oblige à effectuer une relance car ça monte un peu en longeant le marché. La fin de ce boulevard est plat puis je tourne sur la droite en contournant le cimetière du Montparnasse pour remonter la longue ligne droite qui va nous amener vers la ligne de départ. En faisant le tour de la mairie du 14ème, il y a un faux plat court mais qui me casse un peu les jambes, puis une fois la mairie passée, c'est parti pour le second tour qui sera identique au premier. Je passe le km 5 en 18'59''.

J'essaye de caler ma vitesse à 4 minutes au kilomètre pour cette seconde boucle. La rue des Plaintes est bien passée et j'essaye de m'accrocher le plus longtemps possible aux coureurs se trouvant devant moi. La rue en faux plat montant, la rue Losserand est également bien négociée. Dans cette rue qui est commerçante, il y a de nombreuses personnes qui nous encouragent. Je passe à nouveau au pied de la Tour Montparnasse toujours avec ce vent plein nez puis le passage sur la zone pavée. Ça va je ressors de cette zone sans bobo. La dernière difficulté se profile avec le boulevard Edgar Quinet. Je ressens de la fatigue. Je pense que c'est le manque d'entraînement qui me fait apparaître les jambes lourdes.

Puis virage sur la droite pour remonter la longue ligne droite qui traverse le cimetière du Montparnasse. Ça sent bon la fin de course. Je ne perds que quelques places mais ça devient dur quand même. Je fais le tour de la mairie avec ce petit faux plat et au bout nous devons faire le tour du square où se trouve la piscine. J'accélère sur la dernière ligne droite et je franchis la ligne d'arrivée 138ème/1347 en 39'03''.

Je suis très satisfait de ce chrono car avec mes douleurs aux tendons d'achille et mon manque d'entraînement, je ne pensais pas descendre sous les 40'. Mon temps réel à la puce est de 38'56''. Je récupère mon tee-shirt souvenir et la puce de chronométrage sérigraphiée aux couleurs de la course nous est offerte. En attendant Bernard, je vais au ravitaillement et j'y prends deux soupes bien chaudes. Elles sont délicieuses. Bernard arrive 680ème en 48'38'' est un temps réel de 48'31''. La semaine prochaine je reviens sur Paris pour la course du 8ème arrondissement.

4 commentaires:

helene a dit…

contente de voir que tu recours et que tu te fais plaisir! Espérons que tes tendons tiennent bien le coup, et bravo pour ce bon temps! A +

Jeff a dit…

Merci Hélène. Si j'avais arrêté les courses c'est uniquement parce que c'était la trêve hibernale en ce qui concerne la course sur route. Sinon je continuais à m'entrainer mais beaucoup plus légèrement car les tendons sont toujours bien douloureux. Bisous.

Jean Michel a dit…

ça faisait un bail que tu n'avais pas fais de compétition! ça n'a pas manqué??
J'espère que la reprise a été bonne.

Jeff a dit…

Un mois sans compétition ça manque quand on aime ça. Je suis parti à l'échauffement sans grande sensation mais dès le départ de la course les bonnes sensations sont revenues assez vite.