.

.

TOPS 10

TOPS 10

17ème Foulées Etampoises (91)

Dimanche 20 février 2011

Retour sur la distance du 10 km après les 15 km de Charenton de dimanche dernier. Je pars de chez moi à 7h30 puis je prends la direction d'Etampes en Essonne. Il y a à peu près une heure de route et je retrouve Bernard face au gymnase René-Jouanny où j'y ai retiré mon dossard, le numéro 94. Aujourd'hui je me sens très fatigué, la nuit a été courte. Nous allons marcher un peu pour repérer la ligne de départ puis nous allons nous échauffer tranquillement sur 3,5 km. Plus l'échauffement avance, plus le tendon d'achille se sent mieux. Je finis mon échauffement seul pendant que Bernard fait ses étirements.

Puis nous allons sur la ligne de départ. Nous nous sommes bien placés, mais le départ peine à être donné alors je m'extirpe de cette ligne de départ et parmi de nombreux autres coureurs, je vais faire quelques lignes droites devant celle de départ pour rester à température. Après une dizaine de minutes de retard dû aux derniers arrivants de la course précédente qui est celle des enfants, tout le monde se retrouve derrière la ligne départ.

A 10 heures 10, le départ est donc donné. Habituellement j'arrive à prendre la foulée des meilleurs sur les premiers hectomètres des courses, mais aujourd'hui tout le monde part très vite et je préfère ne pas me mettre dans le rouge et finalement je pars plus raisonnablement. Mais après le premier virage je manque de chuter et en me rattrapant je fais un faux mouvement et une douleur me foudroie vivement le bas du dos. Sur le coup je dois ralentir, mais vu que c'est chaud, j'arrive tout de même à continuer et à retrouver mon rythme habituel.

On tourne sur notre gauche et on se retrouve sur l'avenue Théodore Charpentier. C'est une avenue, mais c'est surtout le nom qui veut ça car c'est très étroit. Et surtout très joli. Nous longeons un petit ruisseau avec des chemins aménagés. La route est coupée en deux par des barrières car le retour se fait sur la partie droite de la chaussée alors que là nous sommes sur celle de gauche. Au bout nous entrons sur un petit parc paysager et le sol est à ce moment là bien boueux et mouillé. Nous en sortons pour prendre le chemin du Pont Percé (je ne sais pas qui choisi le nom des rues), qui longe la RN 20. Le début de ce chemin marque le passage au km 1 que je finis en 3'29''. Il commence par un petit ''tape-cul'' puis il serpente un peu. Le vent est de face.

Au bout de ce chemin, nous tournons sur notre droite pour un faux plat montant légèrement perceptible. Je sens que je perds un peu de vitesse, mais ça va, ce n'est pas une ascension, loin de là. Nous tournons à plusieurs reprises dans les petites rues sympathiques de la ville. On franchit un petit pont pavé puis nous passons devant l'église Saint-Martin qui marque l'entrée d'un passage d'environ 100 mètres sur une partie de chaussée pavée. Je fais attention où je mets les pieds en évitant une entorse. Puis on retourne vers l'avenue Théodore Charpentier qui est quand même assez longue.

Un petit passage sur la boue dans un virage nous oblige à rester concentré pour ne pas glisser et ensuite je me retrouve sur la Promenade des Près qui est un très large trottoir. Le parcours est bien roulant et vraiment très agréable. Je tourne ensuite sur la droite une première fois puis au bout de la rue, à nouveau sur la droite. A cet endroit, la chaussée est fortement déformée et j'entre sur le parking du centre commercial Carrefour avec le vent dans le nez. J'ai mal vu mon coup car à cet endroit là je suis seul et je ne peux donc pas m'abriter. Après cette brève partie sur ce parking, on en ressort et on fait un premier passage devant le gymnase René-Jouanny qui marque le franchissement du km 5 que je passe en 19'01''.

La seconde boucle est quasiment identique à la première sauf les premières centaines de mètres de la boucle qui m'amène également sur l'avenue Théodore Charpentier où je croise de nombreux coureurs qui en sont toujours dans leur première boucle. Je ne m'attends pas à y voir Bernard car il ne doit pas avoir autant de retard que ça sur moi. J'entre dans le parc paysager où la boue est toujours présente surtout dans les virages mais le reste du sol est souple et ça économise mon dos.

J'entre sur le Chemin du Pont Percé vers le km 6 et c'est à ce moment là que je me fais doubler par la première féminine, Christina Faria, qui m'avait déjà battue la semaine précédente sur le 15 km de Charenton. Elle avait d'ailleurs gagné cette course. J'essaye de rester un peu dans son groupe qu'elle mène, mais je vois que ce n'est pas trop possible, alors je n'insiste pas. Au bout c'est à nouveau le très léger faux plat montant, mais contrairement au premier passage, je dois piocher un peu pour ne pas perdre trop de vitesse. Ensuite je serpente dans le quartier de l'église avec le petit pont pavé et le passage d'environ 100 mètres sur les pavées que je passe sans encombre. L'avenue Théodore Charpentier me permet de croiser encore plus de personnes que tout à l'heure mais je n'aperçois pas Bernard qui va certainement faire un meilleur temps que les semaines précédentes. Ce quartier est vraiment très plaisant aussi bien pour courir que pour flâner le long du ruisseau. A certains endroits du parcours, les spectateurs ou les curieux sont assez nombreux et les encouragements fusent. Je me fais reprendre par un coureur "d'Athlé 91 Etampes". Il reste 2 kilomètres et me prend tout de suite une dizaine de mètres d'avance sur moi.

Je hausse mon rythme pour avoir le même que le sien et je ne perds plus de distance. Petit à petit j'arrive à me mettre juste dans sa foulée sur la promenade des Près. Au bout, je tourne à droite, puis à nouveau à droite pour me retrouver sur la route bien déformée juste avant l'entrée sur le parking du centre commercial Carrefour, où j'emboîte toujours sa foulée. Un autre coureur se montre pressant derrière moi. J'augmente légèrement ma vitesse et je passe le coureur d'Etampes qui accélère aussi. Je l'entends juste derrière moi. Je vois le gymnase où l'arrivée est donnée et surtout j'entends le coureur juste derrière moi qui commence à sprinter. Je ne me retourne pas et j'en fais de même. Mais après être passé devant le gymnase, on doit prendre sur la gauche pour entrer sur le parking et là, il me double et je ne suis plus capable de lui répondre. Je franchis la ligne d'arrivée 83ème/346 en 39'05''.

Je suis satisfait de mon chrono pour cette course à label. Je prends mon ravitaillement. Des quartiers d'orange et de l'eau. Je vais rejoindre Bernard sur la fin du parcours et je l'encourage en courant à ses côtés sur les 300 derniers mètres. Il termine sa course 246ème en 47'55''. Son record de l'année est battu. Une bonne douche bien chaude permet de récupérer mais mon dos est vraiment très douloureux. Décidément en ce moment je collectionne les petits pépins physiques. J'espère me retaper pour dimanche prochain et le très exigeant 15 km d'Esbly avec son fort dénivelé.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Pas cool mec, a les plu vite tes nul

Jeff a dit…

Ah Joël je t'ai reconnu. hihi. Je ne pouvais pas aller plus vite. A bientôt.

Jean-Luc a dit…

Chasses tes douleurs et n'oublies pas que tu as un semi-Marathon le 06 Mars,le dernier kilo est en faux plat descendant (banderoles depuis la semaine dernière sur le parcours).

Andrea a dit…

Et une course de plus! Si je comprend bien tu en as une chaque weekend! Attention au dos pour la prochaine. Bonne continuation.

Jeff a dit…

@ Jean-Luc : cette semaine c'est repos complet histoire d'essayer de réparer le dos et de faire souffler les tendons.
@ Andréa : Je sais que c'est pas raisonnable toutes les semaines mais c'est une drogue.