.

.

TOPS 10

TOPS 10

Trail Entre Dhuis et Marne à Pomponne (77)

Dimanche 5 mai 2013

Depuis mercredi et les Foulées de l'amitié à Chelles, je n'ai fait que deux séances de récupération avant aujourd'hui. Je traîne toujours ce mal de dos et ces douleurs aux tendons. Ce matin, en me levant, je me sens bien et je prends la direction de Pomponne, commune qui se trouve à côté de Lagny-sur-Marne. C'est un trail donc 100% nature entre plateau de la Dhuis et bords de Marne. C'est la seconde édition de cette course qui l'an passé a vu 250 coureurs en venir à bout. Les deux parrains de la course sont Michel Bach et Sylvie Cadierno, tous deux sociétaires de Marne-et-Gondoire Athlétisme.


Je retrouve sur place Franck ainsi qu'une vingtaine de coureurs de Marne-et-Gondoire Athlétisme. C'est sympa de voir ce maillot un peu partout sur le site de la course. Je récupère mon dossard, le numéro 359. C'est Franck qui a été jeudi à la Mairie de Pomponne pour nous inscrire. On retrouve également Germain qui fait parti de notre club mais qui va courir sans dossard et nous encourager sur le parcours. Après 3,2 km d'échauffement, on retourne aux véhicules pour finir de nous préparer. Les tendons ont l'air de vouloir me laisser tranquille et c'est la même chose pour le dos. Tant mieux !


On se dirige sur les hauteurs du stade des Cornouillers où l'arche de départ est placée. Cette arche servira également de ligne d'arrivée. Nous sommes environ 400 coureurs prêts à partir. A 9 heures pile, le départ est donné. On commence sur le large chemin qui surplombe le terrain de foot. L'herbe a été coupée mais dès qu'on tourne sur le droite, ça descend mais sur des hautes herbes et on ne voit pas où on place les pieds. La course ne part pas très vite et je me trouve bien placé. Franck se rapproche des premières places et me dit de me relâcher car la course va être longue. On tourne ensuite sur la gauche où ça monte sur le large chemin  d'Armoins qui est couvert de gros cailloux blancs, puis en haut on tourne sur une descente juste avant l'entrée dans les champs.


Au rythme des changements de direction, on monte. Ce n'est pas raide mais ça monte quand même et les ornières sont présentes. Après le km 2, on sort des chemins pour tourner à gauche et être sur la raide côte de Carnetin. Tout de suite ça brûle les cuisses. On est à peine chaud que les cuisses sont déjà en feu. On monte assez longtemps (à mon goût), puis en haut, on tourne sur la droite pour prendre le sentier de la Dhuis. C'est en sentier en terre dure. On descend et en bas on remonte pour aller jusqu'au plateau de la Dhuis. C'est la partie plate du parcours qui débute. De temps en temps il y a des barrières pour empêcher les véhicules à moteur d'y pénétrer. Ça nous fait des petites chicanes. Il y a quelques faux plats, mais rien de  bien méchant. J'ai bien récupéré de la côte de Carnetin. Au km 5,5, au niveau de Dampmart, je m'arrête deux secondes pour boire un petit gobelet de coca. Et c'est reparti pour continuer sur ce sentier de la Dhuis.

Après environ 3,5 km sur ce sentier, on en sort pour tourner sur la gauche sur un chemin complètement défoncé. On descend ensuite jusqu'aux bords de Marne. Il fait très beau. J'ai même chaud. C'est la première fois cette année que je sens la chaleur en course. Le chemin tout le long des bords de Marne est loin d'être plat. Il n'y a pas de côtes mais il y a de nombreux trous qui font comme des vagues. Nous sommes en bordure de Marne et de Forêt des Vallières. C'est vraiment très agréable ici. Je suis passé au km 10 et je poursuis mon parcours sur ce chemin par moment ombragé ou par moment au soleil.


Km 11. Ça monte. C'est raide. Ça monte très fort. C'est très raide. Je cours au ralenti, pratiquement au pas. Je n'ose pas vraiment regarder devant moi et encore moins derrière de peur d'être le seul en grosse difficulté. Finalement je dois poursuivre l'ascension sur ce chemin très étroit, très défoncé et très raide, en marchant, les deux mains sur les cuisses. Et je ne suis pas le seul. Les coureurs devant et derrière moi en sont également réduits à cette solution (à l'arrivée j'en ai parlé à Franck qui a lui-aussi opter pour marcher tellement c'était dur). En haut, km 12,2 et c'est le second ravitaillement. Je prends deux gobelets et c'est reparti. Sur le coup j'ai peur de l'apparition de crampes mais non. Ma vitesse n'est plus la même qu'avant la côte mais ça va mieux.

On tourne sur la gauche pour prendre le chemin de l'Entonnoir qui nous ramène sur la Dhuis. J'ai les jambes en feu mais je vais gérer les derniers kilomètres à cette vitesse. La côte a vraiment fait des dégâts. Je croise Germain qui m'encourage. J'ai entendu des "Allez Méga" sur l'ensemble du parcours. C'est vraiment sympa de courir à domicile ! Je me retrouve ensuite en haut de la côte de Carnetin, qu'on avait grimpé en début d'épreuve. La fin de ce parcours est identique aux 2,5 premiers kilomètres de la course en sens inverse. On descend donc cette côte puis on quitte la route par un chemin sur la droite. On descend un peu en changeant assez souvent de direction, puis on remonte vers Pomponne. Je me retourne mais je pense que le kilomètre restant ne me fera plus perdre de places.

On descend le chemin de cailloux blancs puis virage à droite pour remonter vers le stade des Cornouillers. Dernière petite butte à franchir puis on monte dans les hautes herbes jusqu'au terrain de football et on tourne sur la gauche pour la dernière ligne droite. Je termine 69ème/385 en 1h14'21''. Je suis exténué et au Garmin j'ai exactement 16 kilomètres, ce qui été prévu par les organisateurs.



Je prends aussitôt une pomme car je ne me sens pas très bien mais ça passe. Mon objectif avant course été d'en terminer en moins de 1h15, donc mission accomplie. Mais que la seconde partie de course fût compliquée avec cette grosse difficulté. Un coureur du PAAC vient me voir pour me parler très agréablement de mon blog. Merci beaucoup, et nous allons avec Franck et deux coureurs du PAAC faire notre récupération, puis direction la séance protocolaire des récompenses.


Au scratch victoire de Mohamed BOUDJEMAI (Val d'Europe Oxygène), devant Bruno PHILIPONA (PAAC) et Karim BOUDJEMAI (Athletic Club Saleen).


Hormis Joël PREVOST, qui a du abandonner suite à une blessure contractée il y a quelques jours et Germain JACQ, qui était venu sans dossard pour courir et nous encourager, voilà les résultats des autres "MEGAWOMEN" et "MEGAMEN" :
  4ème    Franck BORDERON                  59'29''
 17ème   Nicolas PAINEAU                   1h05'01''
 54ème   Patrice DEHANNE                   1h12'13''
 58ème   Jean-Michel LE NEOUANIC    1h12'51''
 67ème   Nicolas CHOISY                       1h13'51''
 69ème    Jeff BACQUET                         1h14'21''
 85ème    Gilles CLAIN                            1h16'15''
 86ème    Christian JOUAN                      1h16'17''
107ème    Eric DEFORTESCU                 1h19'06''
171ème    Gilles PARAIN                         1h24'34''
213ème    Patrick NOBLE                         1h27'45''
282ème    Catherine RECIPON                 1h33'30''
301ème    Nathalie PEREIRA DA VALE   1h36'44''
302ème    William PEREIRA DA VALE     1h36'45''
312ème    Sylvie CADIERNO                    1h38'12''
313ème    Michel BACH                            1h38'15''
324ème    Joëlle BABADJIAN                   1h39'25''
353ème    Stéphanie GAUTHERON           1h46'11''
383ème    Caroline TOMAS                       2h09'02''
384ème    Marianne DUPAN                      2h09'03''  
J'espère n'avoir oublié aucun athlète de Marne-et-Gondoire Athlétisme.


On challenge du nombre, première place pour l'USO Chelles, deuxième place pour Marne-et-Gondoire Athlétisme et troisième place pour le PAAC. C'est Olivier Arnoux qui monte sur le podium pour représenter notre club.

4 commentaires:

Germain Jacq a dit…

Tjs aussi super ton site Jeff...et quelle mémoire visuelle pr te souvenir du moindre virage...ça c'est fort!! Bravo pr tes reportages...c'est vraiment un excellent moyen maintenant pr découvrir des courses de l'intérieur...Super...continue comme ça Jeff...Bravo, tu es au top...un vrai travail de pro!!!

Jeff a dit…

Merci bcp Germain. Tu aurais du prendre un dossard aujourd'hui. C'est une course vraiment sympa à faire. A bientôt à l'entrainement.

Bruno P. a dit…

Félicitations pour le compte rendu détaillé de cette course ainsi que pour les photos..
A bientôt sur une compétition
Bruno

Jeff a dit…

Merci Bruno.
A bientôt