.

.

TOPS 10

TOPS 10

1ère étape ''6 Jours du Toulois'' - Toul (54)

Dimanche 23 juin 2013


Ça fait deux ans que j'attends avec impatience cette course des ''6 Jours du Toulois''. J'y ai participé en 2010 et en 2011, mais malheureusement, l'an passé je m'étais blessé et d'ailleurs je n'avais pas pu remettre ma paire de chaussures de course pendant près de 4 mois. Cette année, j'avais très peur de ne pas pouvoir y participer car j'ai vraiment très très mal aux tendons. A chaque pas, c'est une brûlure qui me rappelle que j'ai des tendons. Mais je vais quand même essayer de faire cette épreuve entièrement. C'est une course à part, déjà à cause de son format et surtout grâce à sa convivialité. Je suis arrivé hier en fin de journée en Meurthe-et-Moselle. J'ai passé ma première nuit à camper … sous la pluie. L'avantage c'est qu'on ne devrait pas être trop gêné par la chaleur cette année.

Un petit mot sur cette épreuve. Cette année, les ''6 Jours du Toulois'' en sont à leur 30ème édition (1984-2013). Il s'agit d'une course style tour de France cycliste, avec un classement à chaque étape, accompagné d'un classement général qui cumule les temps des différentes étapes. Les étapes ont lieu dimanche, lundi, mardi, jeudi, vendredi et samedi avec un jour de repos le mercredi à mi épreuve. Il y a trois possibilités pour participer à cet événement. Le plus dur est de participer aux ''6 Jours'' complets, ensuite il y a les P'tits 6 jours qui consistent à participer aux étapes 1, 3 et 6 avec également un classement général. Et pour finir, il y a la possibilité de ne participer qu'à une seule étape comme si c'était une course classique sur une journée.


La première étape est toute nouvelle cette année et est la plus facile aussi bien en terme de kilomètres que de difficultés. Les organisateurs ont eu pitié de nous avec cette première journée de mise en route. Il s'agit de faire un 10 km route dans Toul. En observant le road book, il y a très peu de dénivelé, seulement quelques faux plats. Je me rends sur le parking du centre commercial Cora où le village de la course y est installé. Je vais récupérer mon dossard, le numéro 73. Ce dossard va m'accompagner durant toute l'épreuve, donc il faut en prendre soin. Je retrouve Suzanne et son mari, tous deux néerlandais, que je connais depuis 4 ans.

Je pars ensuite m'échauffer sur le début du parcours. Effectivement il y a de petits faux plats mais pas bien méchants. Le sol est très roulant et les rues larges. Après 4,5 km d'échauffement, je me retrouve à la voiture, histoire de boire un peu. Le départ de la course était prévu à 10 heures, mais devant les bouchons qui ont eu lieu sur l'autoroute, y bloquant des participants, l'organisation de la course, et plus précisément Bertrand Léger, le Président de l'US Toul, et également speaker de la course, nous annonce, que le départ aura lieu à 10h15.




Je me rends ensuite Avenue du Général Bigeard, juste en face de Cora, où la ligne de départ y est placée. Nous sommes environ 400 coureurs sur cette ligne. A 10 heures 15, le départ est donné. C'est tout droit très longtemps (peut-être 800 mètres), jusqu'au rond-point du Mac Donald's. On prend ensuite sur la gauche pour un premier faux plat, Boulevard de Pinteville, où je franchis le panonceau du km 1. Je ne veux pas regarder mon Garmin, car ce que je veux sur cette première journée, c'est courir aux sensations, et en en gardant pour les jours à venir. L'objectif avoué de cette première étape est de boucler les 10 km en moins de 45'. Donc c'est tranquille.



Tranquille, mais pas tant que ça car déjà mes tendons se font sentir au bout d'un kilomètre. J'essaye de ne pas y penser en me concentrant sur le groupe dans lequel je me trouve. Je ne suis pas parti trop vite. C'est bien. Ce Boulevard de Pinteville serpente, puis on prend à gauche Avenue Victor Hugo. A cet endroit là ça monte encore, car un pont enjambe le canal. Puis une fois ce pont franchi, on tourne sur la droite, Avenue du Colonel Péchot qui devient ensuite l'Avenue Albert 1er. C'est une succession de petits faux plats montants et descendants. Mais c'est très agréable. On tourne ensuite sur la droite, Rue de la Champagne, où ça monte à nouveau pour refranchir le canal. On change de direction assez souvent jusqu'à ce qu'on prenne le Boulevard Aristide Briand avec le vent de face.


C'est très large, on se rapproche de la ville ''Vauban'' de Toul. On tourne à droite Rue Drouas et on y entre. Je passe le km 5 et juste après il y a le ravitaillement. Mais comme je suis calé dans mon allure et que mes tendons apprécient ces foulées, alors je continue sans prendre quoi que ce soit. Je reconnais de nombreux coureurs avec qui j'avais couru en 2010 et 2011. D'ailleurs je reviens sur un d'eux qui m'a battu les deux années. On fait le tour de cette ville par l'intérieur des fortifications. Puis on prend la direction du centre par un rond-point. Il faut faire attention aux pavés. Mais ce n'est rien avec ce qui nous attend les jours prochains. Virage à droite, puis à la Place des 3 évêchés, là où il y a énormément de monde à nous encourager, on prend à gauche pour remonter la Rue du Docteur Chapuis jusqu'à passer devant la Cathédrale Saint-Etienne.


On retrouve la Rue Drouas qu'on prend en sens inverse de tout à l'heure et je croise des coureurs ayant du retard sur nous. Eux passent au km 5 et moi au 7,5 km. Une fois au Boulevard Aristide Briand, je prends à droite avec le vent de face. On court sur un chemin de terre, le long des douves de la fortification. C'est vraiment un régal pour les yeux cette course. On va tout droit et on entre à nouveau dans la ville fortifiée par la Rue des Anciens Combattants d'Indochine. On va tout droit jusqu'au Rond Point des 3 évêchés et ses jets d'eau. Puis on tourne à gauche jusqu'au Boulevard de Pinteville. Le dernier kilomètre de la course est identique à celui du départ mais en sens inverse.


Je suis calé derrière un coureur et on revient sur la première féminine qui m'avait doublé au km 3. J'ai du monde derrière moi alors j'accélère légèrement le rythme sans me mettre dans le rouge. Je double le coureur derrière lequel j'étais abrité, ainsi que la première féminine. J'entre sur le parking du Centre Commercial Cora. Je fais un dernier effort pour doubler deux coureurs sur la dernière ligne droite et je termine cette première étape 120ème/379 en 41'55''.


Je n'ai pas eu l'impression d'aller trop vite sur cette étape. A mon Garmin, j'ai une distance de 10,07 kilomètres. Je prends un ravitaillement en eau sucrée et un morceau de quatre quart. Je retourne à la voiture déposer mon dossard et je repars aussitôt faire ma séance de récupération, en sens inverse de la course. Je croise Suzanne, qui devance d'une bonne centaine de mètres son père Evert. Il me tape dans la main et se donne du courage pour terminer cette étape. Un peu plus loin, je vois la femme d'Evert, et je m'arrête pour lui dire bonjour. (pas en néerlandais car j'ai comme qui dirait des lacunes dans cette langue!!!).


Je retourne ensuite à la voiture, une fois ma séance de récupération effectuée. Un apéritif nous est offert par le directeur du magasin Cora. C'est sympa un petit kir. J'attends les résultats et finalement au classement général des ''6 Jours du Toulois'', je suis en 61ème position après la première étape. Ça me va très bien. Prochaine étape demain soir à Bicqueley sur une distance de 14,4 km et un dénivelé bien plus important et la plupart du temps sur chemins accidentés. Bonne nouvelle, ce jour, Franck, de mon club de Marne-et-Gondoire Athlétisme gagne la course des 10 km d'Ozoir-la-Ferrière (77) en 34'32''. Félicitations à toi !

5 commentaires:

Thierry Pappalardo a dit…

Salut Jeff,

Allez, bon courage, car il va t'en falloir car cette épreuve est longue et tes tendons ont l'air bien douloureux !
Sois prudent tout de même !
Je suivrais tes exploits via ton blog.

Et bravo à Nicolas Guy et Franck Marie qui ont gagné le relais à l'américaine organisé vendredi soir par le groupe trail.
Et une victoire pour Franck, bravo. Tu vois, tu n'as plus la place du C.. !!

Et Germain revient en forme...

PS: Germain, cela serait bien que tu parles de tout cela avec le groupe com dans le prochain journal (avec tous les championnats piste qui viennent de se dérouler)
RE PS: C'est l'anniversaire de Germain aujourd'hui ;-)

  BON ANNIVERSAIRE eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

Thierry

Jeff a dit…

Oui je fais attention. Jeudi a l'entraînement j'avais lâché prise sur le retour à cause de ses satanés tendons. Je vais essayer de les economiser quitte à ne pas aller très vite dans les ascensions.

Félicitations à tous les coureurs de Mega vainqueurs en cette fin de semaine.

Et bon anniversaiiiiiiire Germaiiiiin !!!

Germain Jacq a dit…

Allez Jeff' !!! Sors nous le grand jeu sur tes 6 jours !!! Ça c du costaud !!! Pas de la coursette de tafiole !!! Faudra du mental et du physik !!! Aux tripes tu vas ns faire vivre tt ça...et c avec plaisir qu'on va suivre tes pérégrinations sur ton blog ça c sûr...
Bravo Mega pr ce super week-end de compets et de victoires...pr ma part 35'43" ce matin aux 10 kms de Combs la Ville...17eme scratch et 6eme V1...ça grapille petit a petit pr revenir à 34'59" prochainement...
Allez...44 bizous a ts les zamis !!! Warrfff...vs piquez les gars !!!
A+ et bon defi a toi Jeff'

Jeff a dit…

Merci Germain.
Je vais essayer de faire honneur à notre maillot.
44 ans. Haaaan le vieux !!!!!
Je vais aussi essayer de vous faire vivre cette aventure que je recommande. C'est top cette course ... même si c'est dur.
A très vite.

Eric Dubois a dit…

Je découvre ton blog.Bravo à toi et on se verra peut être à Bulligny lors de ma seconde étape.