.

.

TOPS 10

TOPS 10

Paray Tour Express (91)

Samedi 1er juin 2013

Après un mois de mai tout pourri au niveau du climat, ce matin 1er juin, miracle, le ciel est tout bleu et les premières chaleurs se font ressentir. Enfin ! Ce matin je prends la direction du Nord de l'Essonne à la limite du Val-de-Marne. Je vais participer au Paray Tour Express sur la commune de Paray-Vieille-Poste. Nous sommes en bordure de l'aéroport d'Orly. D'ailleurs, le Stade Pierre de Coubertin, où le départ et l'arrivée de la course seront donnés, se trouve en bout de pistes. On ne voit pas les avions, mais on entend leurs réacteurs.



Donc une fois sur place, direction le fond du Stade Pierre de Coubertin pour m'inscrire. On me donne le dossard numéro 174. Puis retour à la voiture et je me prépare. Je vais ensuite m'échauffer dans le Parc de la Coulée Verte. C'est vraiment très agréable de courir alors qu'il fait chaud. On se sent revivre. J'en profite pour repérer une partie du parcours. Une bonne partie de la course est nature avec des appuis pas très stables. Je retourne une dernière fois à la voiture puis sur la ligne de départ au Stade Pierre de Coubertin.



A 10 heures le départ est donné. Les deux courses sont parties en même temps. Moi je suis parti pour la course du 5,5 km, donc sur un tour. J'ai opté pour cette distance car demain j'enchaîne sur un 10 km. Après quelques centaines de mètres, nous quittons l'enceinte du Stade et nous entrons dans le Parc de la Coulée Verte. C'est dans un premier temps tout droit puis nous entamons une courbe avec un léger faux plat. Il y a quelques trous au sol. Nous poursuivons sur ce chemin étroit le long de l'aéroport d'Orly, mais nous sommes cachés par des hautes clôtures de ciment. Ce qui nous protège également du vent.


Après un bon kilomètre, on sort de ce parc en passant une bosse, mais on reste sur les chemins. Je préfère rester sur l'herbe, donc sur le côté du chemin, plutôt qu'au milieu où les cailloux sont un peu gênants. On passe une nouvelle bosse au km 2 pour quitter ce chemin et prendre pendant 200-300 mètres une piste cyclable. Puis on revient sur un chemin sur notre gauche en direction du ravitaillement, mais au lieu d'y passer, on tourne à angle droit sur la droite pour une très longue ligne droite de 600 mètres environ, entièrement sur l'herbe. On a beau avoir le vent dans le dos à cet endroit mais cette partie ne me convient pas, j'ai du mal à avancer. Je suis trop concentré sur mes appuis.


Au bout on tourne à 180 degrés pour revenir sur nos pas, sur le chemin parallèle toujours sur l'herbe. Le vent est de face, mais je vais mieux. Au changement de direction j'avais pu jauger de la distance de mes poursuivants et également de ceux qui me devancent. A ce virage j'étais en 3ème position de la course. Au bout des 600 mètres d'herbe dans ce sens là, on passe au ravitaillement mais je ne prends rien, et on quitte ensuite définitivement la partie nature de la course. Dès mes premiers pas sur le bitume, je me fais deux petites frayeurs en moins de 30 secondes, à cause de trous sur la chaussée. Ma cheville part à deux reprises, mais plus de peur que de mal.


On prend ensuite les rues de Paray. Je reviens un peu sur les coureurs devant moi, mais les écarts sont beaucoup trop importants. Je n'ose pas regarder derrière moi alors je préfère continuer à ne me concentrer que sur ma course. Après quelques virages et changements de rues, on passe au km 5 puis on entre dans l'enceinte du Stade Pierre de Coubertin. A ce moment là j'en profite pour me retourner et regarder derrière moi, et je sais que le podium est acquis. Je continue sur le chemin qui serpente dans ce Stade puis dernier virage sur la droite et je franchis la ligne d'arrivée 3ème en 21'43''.




A mon GPS j'ai pratiquement 5,5 km. On nous offre un tee-shirt technique de la course et on nous donne un bon pour un repas qui aura lieu juste après la remise des récompenses. Je pars aussitôt faire ma récupération en prenant le circuit à l'envers. Mais je ne fais pas la totalité. Je reviens ensuite sur mes pas et me change à la voiture.




A 11h30 c'est la cérémonie protocolaire des récompenses. Je monte sur la troisième place scratch de la course. Je suis également 3ème de ma catégorie car les deux coureurs qui me précèdent sont également séniors. Je reçois une jolie coupe ainsi qu'une carte cadeau Intersport, une lampe frontale et un compteur digital pour VTT.




Pour finir la matinée nous passons au repas offert. Un sandwich chipolata accompagné de frites et d'une bouteille d'eau aux pommes. Après cette sympathique course très bien organisée et au parcours très agréable, je prends la direction du travail et demain matin c'est reparti pour une nouvelle course mais sur la distance de 10 km.

Aucun commentaire: