.

.

TOPS 10

TOPS 10

Les Foulées Bussy-Marne la Vallée (77)

Dimanche 25 mai 2008


Malgré la douleur récurrente à la cheville droite, je me voyais mal rater la course de ma ville. En plus l'année prochaine, si je participe encore à cette course, ce ne sera plus une course à domicile car nous allons déménager dans la ville voisine d'ici quelques semaines. Je vais donc au gymnase Maurice Herzog en courant afin de récupérer mon dossard numéro 85. Aujourd'hui le temps est agréable. Pas trop chaud. Nous sommes environ 350 coureurs à nous présenter sur la ligne de départ.

A 10h00, nous sommes prêts à partir. Quelques secondes avant nous, les handisports partent pour la même distance puis c'est à notre tour. Ça bouscule dans les premiers mètres afin de se trouver une place avant de tourner sur la gauche et la très longue ligne droite de l'avenue André Malraux. Mon premier kilomètre est bouclé en 3'50''.

Après quelques virages et une descente, on se retrouve dans la principale difficulté. Un long faux plat cassant le rythme rue de Ferrières. Ensuite on retrouve des longues lignes droites et le premier ravitaillement Mail du Promeneur. On prend ensuite le trottoir jusqu'à la rue où se situe la ligne d'arrivée.

On longe la ligne d'arrivée avant le second ravitaillement. Je passe au 5ème kilomètre en 20'52''. Et on continue par la seconde boucle, identique à la première et sa première longue ligne droite qui parait vraiment interminable. Il y a pas mal de monde sur les bords de route pour nous applaudir et nous encourager.

Je passe pas trop mal le deuxième passage de la difficulté principale. On passe devant la mairie de Bussy et on se retrouve sur de nouvelles lignes droites et le troisième ravitaillement. Ça fait du bien de boire un peu. La cheville est douloureuse mais elle tient. on se rapproche de l'arrivée. Dernier virage sur la droite et au bout de la rue c'est l'arche d'arrivée. Je me cale derrière un coureur puis j'accélère. Je gagne quelques places et je franchis la ligne d'arrivée 83ème/340 en 42'46''.

Aucun commentaire: