.

.

TOPS 10

TOPS 10

29ème Foulées Charentonnaises (94)

Dimanche 10 février 2013

Pratiquement un arrêt d'un mois à cause d'une bonne vieille maladie qui m'a rendu complètement amorphe et d'ailleurs je fonctionne encore bien au ralenti. Et en additionnant la fatigue occasionnée par le déménagement, ça ne m'a pas tellement laissé le loisir de récupérer. Mais au lieu de me plaindre bêtement, je suis très content de recourir. Pour ma course de reprise je prends la direction de Charenton-le-Pont dans le Val-de-Marne pour le traditionnel 15 km, course à laquelle j'ai déjà participé 5 fois depuis 2007. Il n'y a qu'en 2010 que je ne me suis pas aligné ici.



Il fait très froid. La température est négative et depuis hier, les météorologues ont annoncé de la neige mais pour le moment le sol n'est pas blanc du tout même si de temps à autres on aperçoit un flocon voleter par-ci, un flocon voleter par-là. Sur place, je retrouve Bernard qui a quitté Nice l'espace d'un week-end pour se confronter à la froideur parisienne, ainsi que quatre membres de mon club. Il y a Franck, Nico, Anthony et également notre coach sur route, Christine.


Nous allons au gymnase afin de récupérer nos dossards. Moi j'ai le numéro 1290. On nous offre un kit froid de coureur (bonnet et gants). Un petit bonjour à Franck Guilloteau, le speaker de la course, qui est toujours très sympa avec moi. Après quelques mots échangés il retourne derrière le micro toujours avec le sourire. Une fois préparés, nous allons nous échauffer sur une partie du parcours, sauf Bernard, qui préfère s'échauffer dans le gymnase, vu les températures bien froides. Nous courons 5,1 km. On se rend compte qu'il y a des parties où le vent est de face. On retourne ensuite au gymnase puis direction la ligne de départ. Objectif annoncé avant le départ : 1h05'.


Les handisports partent un peu avant nous, et le pistolet du starter qui nous est destiné, retentit à 10h30. La rue du départ est extrêmement large, donc il est assez facile de ne pas être gêné par les autres coureurs. Comme on me l'a conseillé, je ne pars pas trop vite. Je vois Franck déjà dans le peloton de tête et Nico quelques dizaines de mètres derrière lui. C'est une première pour Nico qui n'avait encore jamais fait de 15 km et encore moins de semi-marathon. On quitte cette première large rue, en tournant sur la droite puis en entrant dans la forêt avec ses chemins goudronnés mais accidentés. Un kilomètre de fait. Plus que 14 ! Je sens que mes jambes sont toutes dures avec ce froid. On traverse la forêt jusqu'à la limite de Paris, puis on tourne sur la droite avec un fort vent de face. On laisse un lac sur notre gauche et un premier ravitaillement sur la droite. Je n'ai vu personne prendre ce ravitaillement après peu de temps de course.



Après le ravitaillement, il y a deux chemins à peu près parallèles. On prend le plus à droite et quelques centaines de mètres plus loin on entre dans les rues de Charenton. On tourne à gauche sur la large rue et on prend la direction de la ligne de départ, mais au lieu d'y aller on tourne sur la droite à deux reprises pour se retrouver parallèlement à la rue du départ. C'est la plus longue ligne droite. Elle passe bien mais je sens que le manque de sommeil et d'entraînement me sont préjudiciables. On va jusqu'au bout puis la route tourne d'elle-même à deux reprises sur la droite et là le vent est plein nez. Je me protège comme je peux derrière les autres coureurs. Puis on tourne sur la gauche et après avoir été tout droit on entre à nouveau dans la forêt un peu après le km 4. C'est à cet endroit qu'Anthony me double avec une belle différence de vitesse. Il me dit de m'accrocher mais en fait, au bout de 2-3 foulées je me rends très vite compte que ça serait suicidaire de le suivre car je n'ai pas les jambes.



Après le km 5, on passe à nouveau au même ravitaillement. Et là au lieu de prendre le chemin le plus à droite, on prend celui de gauche. Il paraît interminable avec le fort vent glacial de face. Et là je n'ai aucun moyen de le minimiser en m'abritant car je suis seul. Une fois au bout, on tourne à droite à deux reprises et je reprends la direction du centre de la forêt. Je peux observer sur ma droite la longue file de coureurs qui est sur le chemin venteux que je viens de finir. Puis, après le km 7, il y a un virage très serré sur la gauche. On continue tout droit puis on va vers Charenton. Après le km 8, je suis dans ses rues. Virage à gauche et c'est la rue où l'arche d'arrivée se situe. On passe sur sa droite et on entame le dernier grand tour.



Virage serré sur la droite et je suis sur la très large rue du départ. On prend la première à gauche puis à droite et nous sommes sur la plus longue ligne droite de la course que j'ai fait tout à l'heure. Je passe au km 10 en 41'52''. Je n'avance pas ! On suit le même trajet que le tour précédant et je commence vraiment à piocher dans la forêt. Je profite des virages pour voir que Christine est très proche de moi. Au km 14, je croise Franck qui en a terminé et qui m'encourage. Il poursuit son chemin derrière moi pour récupérer Christine et l'aider pour ce dernier kilomètre. Quand je retrouve la route, je vois que mes deux équipiers reviennent bien vite sur moi. Alors ça me réveille un peu et je gagne de la vitesse. Dernier virage sur la gauche et je double un coureur avant la ligne d'arrivée que je franchis 307ème/1685 en 1h04'43''.


Mon objectif d'avant course est atteint, surtout que nous avons tous 15,2 km à nos gps. Mais je suis tout de même déçu car malgré ça, je ne me suis jamais vraiment senti bien pendant la course. Mon temps réel est de 1h04'34''. Christine termine 314ème en 1h04'52'' (1h04'37'') et surtout 1ère V2. Franck termine 10ème en 52'54'' (52'46'') et 2ème V1. Nico, pour son premier 15 km a terminé bien épuisé avec les traits marqués, 38ème en 56'14'' (56'05'') et Anthony 135ème en 1h00'39'' (1h00'25''). Bernard a lui terminé 810ème en 1h14'53'' (1h14'30'').




On se retrouve tous les 5 au gymnase et ensuite on part courir plus de 4 km en mode récup. C'est ensuite l'heure des classements officiels et des podiums. Deux podiums pour MEGA avec la victoire de Christine et la seconde place de Franck.

3 commentaires:

bernard a dit…

Tu as déménagé Jeff ? Tu es où maintenant ?

Jeff a dit…

Noooon c pas moi. C le déménagement d'un ami qui a duré plusieurs jours. Je te l'aurais dit sinon !!!

Foulées Charentonnaises a dit…

Nous vous attendons pour cette 30ème édition pleine de participants et de surprises.
N’hésitez pas visiter notre site internet: http://aocathletisme.wix.com/fouleescharenton et notre page Facebook: https://www.facebook.com/pages/Les-Foul%C3%A9es-Charentonnaises/412806772179792

A très vite bon entrainement et bonne année