.

.

TOPS 10

TOPS 10

Les 15 kms de Coucy (02)

Dimanche 4 septembre 2016

La nuit fût de courte durée pour Laura et moi car la course d'hier soir en Essonne, nous a fait rentrer chez moi vers minuit et demi. Ce matin il a fallu partir à 7 heures afin de couvrir les deux heures de route jusqu'à la commune pittoresque de Coucy-le-Château-Auffrique où vont se dérouler les Championnats Départementaux de l'Aisne du 15 kilomètres. Laura aura un titre à aller chercher dans sa catégorie. En ce qui me concerne, je ne suis pas encore licencié dans le département alors je ferai parti du classement de la course mais je ne vais pas entrer dans celui du championnat. Dans les semaines à venir je serai licencié dans un club mais pour le moment je cours en non licencié.









Nous arrivons à Coucy vers 9 heures. Le ciel est très menaçant mais pour le moment il tient le coup. Direction la Salle Gabrielle d'Estrées dans la Ville Haute, où le secrétariat de la course a été installé. Je récupère mon dossard, le numéro 47. J'étais inscrit à l'avance grâce à Laura, ce qui n'était pas son cas. Un petit coucou à Jojo qui est toujours fidèle au poste pour aider à l'organisation et plus particulièrement aux inscriptions. Puis nous retrouvons de nombreux copains avec qui on va partager un pique-nique après la course : Olivier et sa fille Laura, Fred et Sabine ainsi que leurs enfants, et Laurent qui est blessé et ne va pas courir mais est venu nous supporter. Il sera accompagné pour notre repas par son épouse et leurs deux enfants. De nombreux autres amis seront présents aussi sur ce parcours très difficile.








Alors que nous allions débuter notre échauffement, une averse nous tombe dessus. Nous restons à l'intérieur de la voiture le temps que ça passe. Mais ça a du mal à s'estomper. Un quart d'heure avant le départ de la course, je pars avec Laura et Olivier faire un mini-échauffement en finissant par la dernière partie de la montée finale du parcours. Ça va être sacrément coton, mais même si on a couru hier soir tard, je suis relativement en forme ces derniers temps. Donc mon objectif sera d'amener Laura le plus loin possible dans les meilleures dispositions possibles.











Il va être très bientôt l'heure du départ. Alors nous nous rassemblons tous derrière cette ligne qui est située Rue des Epousées. Je me place à côté de Laura avec Fred de l'autre côté. Michael est un peu devant et Olivier plus derrière à côté d'Emilie qui fera figure de favorite chez les femmes. On a encore le temps de discuter un peu. Un peu plus tôt dans la matinée avait eu lieu la première course de la journée avec le 5 kilomètres remportée par Antoine Duval, avec de très bons classements pour les copains comme Sébastien Marcel ou Vincent Guyot, ... Maintenant c'est à notre tour.







Il est 10 heures 30, le Championnat de l'Aisne du 15 kilomètres vient de partir. Nous partons raisonnablement. Maintenant ma mission est de rester juste devant Laura pour faire le tempo le plus régulier et efficace possible et la protéger du vent. Nous quittons Coucy-le-Château en prenant la Départementale 5 après être passés sous la Porte de Laon. Michael est parti rapidement et a pas mal d'avance sur nous. Je suis en jambes et c'est tant mieux. Autour de nous il y a Vincent Roi, Olivier revient également à notre hauteur, ... Ce n'est pas vraiment plat par ici dans la campagne sur la Route de Laon. C'est plutôt en faux plat montant. Pour le moment, Laura est en tête chez les femmes.







Nous bifurquons très légèrement sur la gauche pour emprunter la Départementale 13. Nous sommes revenus sur Michael que nous doublons. Le trio des filles de tête est composé de Laura, Emilie et de Marjorie. Notre rythme est assez soutenu pour le moment. Au kilomètre 4, nous quittons cette Départementale 13 pour tourner à droite et entamer une très longue descente de plus de 2 kilomètres. Laura est bien calée derrière moi. Les deux filles qui nous accompagnent étant plus fortes que Laura, nous tentons un truc dans la descente rapide : faire le forcing pour faire un écart avant d'arriver tout en bas. Notre duo descend très vite. Le vent est plus gênant par ici mais Laura s'en protège parfaitement en se mettant le plus possible collée à moi. Une petite bosse pendant la descente puis nous poursuivons la partie rapide. Nous entrons dans le village de Bassoles-Aulers où il y a un premier ravitaillement. Je prends un peu d'eau et j'en propose à Laura qui n'en veux pas. Je poursuis la descente en remontant de nombreuses places. Ça se passe merveilleusement bien malgré le mauvais temps.



Puis, en bas, nous quittons une partie sous les arbres pour reprendre une montée de 200-300 mètres. Mais à 100 mètres du sommet je ressens un petit coup de fatigue. Peut-être la course d'hier soir est restée dans mes jambes. Pour qu'elle ne perde pas de temps, je dis à Laura que je finis la montée tranquillement puis je me relancerai dans la descente suivante pour retrouver ma place devant elle. Mais les deux autres filles, Emilie et Marjorie reviennent déjà. Notre accélération dans la descente n'a pas marché. Elle a même plutôt user mes jambes. Tactique de course un peu ratée. J'arrive en haut et je relance rapidement pour revenir sur Laura et son groupe. Mais rapidement je ressens comme un noeud qui se fait à l'arrière de la cuisse gauche. Ça me stoppe net. Erreur de ma part car j'aurais du relancer progressivement et non violemment. Je n'en suis qu'au kilomètre 7, ça va paraître très long les 8 prochains ! J'arrive encore à courir mais vraiment au ralentis. Je tiens l'arrière de ma cuisse de temps en temps avec ma main en appuyant fort et en espérant que ça passe. Mais ça ne passe pas. Michael me reprend et fait immédiatement un trou énorme. 


Plus loin c'est au tour de Katalin d'en faire autant. Mais ce qui fait chaud au coeur c'est que la plupart des coureurs qui me passent et me voient en difficulté, m'encouragent ! C'est maintenant au tour de Jérôme, que j'ai connu lors des KEC, qui revient à ma hauteur. Mais il décide de rester avec moi. Habituellement quand je ne suis pas bien je déteste qu'on m'attende car ça me stresse encore plus, mais là ça me fait beaucoup de bien car on parle d'autres choses et ça fait oublier la petite blessure. Par moments j'arrive à reprendre un bon rythme mais dès que ça remonte un peu c'est trop compliqué. Maintenant c'est au tour de Ludo Dufour de nous doubler. On échange quelques mots avant de partir ... loin devant. Il y a une grosse différence de vitesse entre moi et les coureurs qui me passent. Ce n'est pas bon du tout pour le moral. Je pense sans cesse à Laura en me demandant où elle en est.











Nous entrons dans la ville basse de Coucy-le-Château. Il ne reste que deux kilomètres avec sur le sommet de la colline, la ville haute. C'est très haut donc ça va monter longtemps et fort. A 1,5 kilomètre de l'arrivée, a été placé un dernier ravitaillement. Un peu d'eau pour moi et j'arrose la cuisse. Puis nous tournons à droite où je suis maintenant dans la partie finale qui n'a rien à envier de certaines montées en montagne.









Je fais de mon mieux mais c'est toujours compliqué. Pour le moment l'ascension se fait toute droite. Juste avant de passer le panneau indiquant le km 14, Jérôme passe la vitesse supérieure et me largue. Il n'y a pas photo ! Je me retrouve dans le premier lacet sur la gauche. C'est compliqué. C'est à nouveau droit mais ça monte toujours aussi fort. Tout au bout, j'entame un second lacet sur la droite cette fois-ci. Difficile ! Me voilà sur une nouvelle longue ligne droite bien montante. Sur le bas-côté, les copains nous encouragent. Des inscriptions sont dessinées au sol comme lors des étapes de montagne au Tour de France. Avant de prendre le dernier lacet, il y a une partie avec un dénivelé moins important, ce qui fait beaucoup de bien. Me voilà maintenant dans ce dernier lacet sur la gauche. Quelques mètres plus loin, je passe sous la Porte de Soissons.





Une fois cette Porte franchie, ça devient plus aisé. Je peux reprendre de la vitesse pour conserver ma place actuelle jusqu'au bout de la course. Dernier virage sur la droite Rue des Epousées. Je vois au-bout l'arche de départ de tout à l'heure. Je finis au ralenti me tenant l'arrière de la cuisse. Passage dans les barrières métalliques puis je franchis la ligne d'arrivée 86ème/232 en 1h11'00''












Je restitue mon dossard qui servira pour le tirage au sort d'après course. Puis on me prend pour m'amener au service des secours où un secouriste me donne des poches de froid. Puis je retrouve Laura qui a terminé troisième au scratch et première espoir femme. Je suis fier de toi Laura, tu es Championne Départementale du 15 kilomètres en catégorie.







Un coup d'oeil sur le listing des résultats et ça donne ceci ;

2ème/232 en 49'43'' Guylain SCHMIED (Entente Oise Athlétisme).
6ème/232 en 55'33'' Patrick LENIN (CAP 21).
30ème/232 en 1h03'12'' Emilie HANNIER (non licenciée).
31ème/232 en 1h03'13'' Olivier LEMAITRE (CAP 21).
35ème/232 en 1h03'59'' Gabriel SERPE (UA Chauny)
37ème/232 en 1h04'10'' Marjorie ROULLAND (ESC Tergnier)
38ème/232 en 1h04'11'' Antoine DUVAL (ESC Tergnier).
42ème/232 en 1h05'02'' Vincent ROI (ASG Gauchy Athlétisme).
50ème/232 en 1h06'05'' Laura VALLOIS (UA Chauny).
51ème/232 en 1h06'06'' Patrick MORLET (UA Chauny).
55ème/232 en 1h06'38'' Michael DELACHAMBRE (Entente Oise Athlétisme).
63ème/232 en 1h07'22'' Katalin TRANNIN ( AC Villers Cotêrets).
81ème/232 en 1h09'41'' Ludovic DUFOUR (UA Chauny).
82ème/232 en 1h09'51'' Jérôme DEFRASNE (ASG Gauchy Athlétisme).
86ème/232 en 1h11'00'' Jeff BACQUET (non licencié).
148ème/232 en 1h20'25'' Frédéric CAPELLE (non licencié).











C'est ensuite le temps des récompenses. Laura termine 1ère espoir femme et troisième femme au scratch. Elle remporte coupes et cadeaux, mais surtout une prime de 70 euros. Chez les femmes c'est Emilie qui l'emporte, devant Marjorie, Laura et Katalin. Chez les hommes, Guylain Schmied termine second derrière le copain de Christelle Daunay. Elle aussi a fait le déplacement pour le grand plaisir de tout le monde ici présent ! Un tirage au sort des dossards a ensuite lieu. Frédéric va gagner un super ... bandeau style tennisman. Puis c'est au tour de Laura de gagner un lot : une bouteille de Champagne !









Il est maintenant largement l'heure d'installer notre pique-nique à proximité des remparts de la vieille ville. Nous sommes 14 et même maintenant 15, car Claude Vaillant va venir nous accompagner pour notre repas. Une très bonne ambiance, mais comme toujours je devrais dire ! Au menu, une salade et un bol de tapenade, sans oublier le très bon gâteau au chocolat de Myriam et l'excellente quiche de Sabine, ... qui l'a oubliée chez elle !!!!!!!









Comme à chacun de nos pique-niques, notre tradition est donc respectée. Pendant ce repas, Olivier offre à mon fils une excellente sculpture en bois en forme d'appareil photo. Il a décidé de lui faire cet objet en guise de remerciement des très nombreuses photos qu'il prend pour alimenter mon blog ! C'est maintenant le moment de tous se quitter en attendant de nouvelles aventures entre amis. C'est vraiment un bon petit groupe qu'on a ! Il est ensuite le moment de quitter les lieux !!!!!!!!!!!!!

1 commentaire:

Christian Trenier a dit…

hello Jeff
Comment va ta douleur ? tu t'es remis en tout cas bravo à vous deux pour ce bel exploit.
Bonne continuation à vous et à la prochaine.