.

.

TOPS 10

TOPS 10

23ème Semi-Marathon de Troyes (10)

Dimanche 8 mai 2016

Trois jours après la course que j'ai faite dans la Somme à Esmery-Hallon, je quitte la Picardie où je cours de plus en plus souvent, pour prendre la direction du département de l'Aube dans lequel je n'ai encore jamais couru. Pourtant j'ai déjà participé à de très nombreuses courses éparpillés dans 28 départements différents. Je vais donc découvrir ce dimanche mon 29ème département, lors de l'événement sportif annuel qu'est le 23ème Semi-Marathon de Troyes. Une course qui fait découvrir toute la beauté de cette ville. Plusieurs distances sont proposées aux différents coureurs : une course enfants de 1 kilomètre, un 7 kilomètres, un semi-marathon en relais de trois coureurs et pour finir, un semi-marathon traditionnel. Ces deux dernières courses se faisant sur la même boucle que le 7 km, à parcourir donc trois fois.




Je ne vais pas être seul de mon club de Marne-et-Gondoire Athlétisme car nous allons rejoindre un de mes amis, Franck Borderon, qui va viser ... la victoire dans la catégorie Master 2 homme sur le semi-marathon. C'est tout à fait à sa porter et il peut même aller plus loin en se rapprochant de la première place toutes catégories vétérans confondues ! Pour ma part, comme je suis en recherche de jambes et que je pense me remettre petit à petit alors je vais me satisfaire d'une boucle du parcours, donc le 7 kilomètres. Mon objectif sera de faire moins de la demi-heure. Vu les chaleurs des derniers jours, ce n'est pas plus mal que les départs des courses se fassent tôt à 9 heures 20. Mais finalement j'apprends que le 7 kilomètres sera long de ... 7,4 kilomètres. Bon je mettrais plus de temps que prévu mais peu importe.



Nous arrivons sur Troyes vers 7 heures 30. Nous retrouvons Franck sur le parking du Boulevard Victor Hugo. Il est très pratique car juste à une dizaine de mètres de l'arche de départ. L'arrivée n'étant pas bien éloignée non plus. Au moins on peut aller boire ou laisser un vêtement à la voiture que quelques petites minutes avant de débuter la course. Ensuite direction le Parc des Expositions ''Le Cube'' où le village de la course a été installé. Je vais récupérer mon dossard, le numéro 665, ainsi que ma puce de chronométrage. On nous offre un ''buffe'' en guise de cadeau. Puis avant de quitter ''Le Cube'', on passe au fond de ce Parc des Expositions pour le petit déjeuner. En effet, il est offert par l'organisation : chocolat chaud, jus de fruits, pains au chocolat, croissants, ...




Retour aux véhicules pour nous préparer. Il fait très bon. Doux et un vent léger. Parfait pour courir. Donc j'épingle mon dossard sur mon débardeur et une fois prêts, nous faisons notre échauffement sur le parking où nous nous sommes stationnés car il est bien grand. Quand nous étions arrivés, il était vide mais maintenant il n'y a plus aucune place de disponible.




C'est dans la bonne humeur que nous faisons nos deux petits kilomètres d'échauffement. Nous ne sommes pas les seuls à le faire à cet endroit car ce parking est entièrement remplis par des coureurs et qu'il est vraiment bien pratique. Pendant que Franck retourne vite fait au Parc des Expositions ''Le Cube'', je retourne à la voiture pour m'hydrater. Il fait toujours bien bon mais la température a déjà tendance à augmenter. Ça serait tellement bien qu'elle reste pendant toute la course comme actuellement mais malheureusement ça devrait bien monter !



Maintenant je vais me glisser tranquillement derrière la ligne de départ. Je m'y place assez tôt (une dizaine de minutes avant le départ prévu) car nous sommes plus de 3000 inscrits sur les trois courses qui partent en même temps (7,4 kilomètres, Semi-Marathon et Semi-Marathon en relais) et je n'ai pas trop envie de me retrouver en fond de sas. Franck n'a pas ce soucis car il a le privilège d'être détenteur d'un dossard préférentiel. Donc il peut arriver au dernier moment en compagnie ... des Kenyans et des Ethiopiennes. Le départ prend un peu de retard car la course pour les enfants a du mal à être lancé, la chaussée qu'ils doivent prendre étant un peu bouchée par les coureurs qui se rapprochent de l'arche de départ. Mais finalement ils partent et quelques minutes plus tard c'est au tour des handisports.




Finalement avec une petite dizaine de minutes de retard, le coup de pistolet du starter libère tous les coureurs. Nous partons du Boulevard Victor Hugo en direction du Parc des Expositions. Au bout d'une centaine de mètres il faut se montrer très vigilant car une sorte de goulet faire rétrécir de moitié la chaussée. Mais ça passe très bien malgré que ce passage aurait pu se montrer risqué surtout que cette première ligne droite est en faux-plat descendant. Nous arrivons au premier carrefour et nous tournons sur la droite Boulevard Charles Baltet. Il s'agit d'un faux-plat descendant très large.




Deux cent mètres plus loin nous passons sous la ligne de chemin de fer et quelques dizaines de mètres plus loin, nous arrivons sur un rond-point. Au lieu d'en faire le tour, on tourne à gauche dès qu'on y pénètre, afin de tourner une seconde fois à gauche pour revenir sur nos pas mais sur l'autre partie de la chaussée du Boulevard Charles Baltet qui est coupé en son milieu par un terre-plein central. Et bien évidemment, comme ça descendait de l'autre sens alors maintenant c'est un faux-plat montant. Je croise un paquet impressionnant de coureurs qui en sont dans la partie descendante. Puis je me retrouve à l'angle du Boulevard Victor Hugo. A cet endroit là, je suis encouragé par David, un copain de mon club qui est venu promouvoir sa course de l'Epicurace qu'il organise pour la première fois et qui aura lieu le 15 mai à Béthon (51).




Nous poursuivons tout droit et je passe au km 1 au début du Boulevard du 14 Juillet. Je vais bien pour le moment. Je ne suis pas parti trop vite et j'ai l'impression que mon rythme est régulier. Je manque quand même cruellement de vitesse mais ce n'est pas bien grave. Je suis là pour prendre du plaisir. Il y a pas mal de passages ombragés, mais quand j'arrive à la Place du Vouldy, je suis en plein soleil et il commence vraiment à taper. Nous longeons la Seine par le Mail des Charmilles. Le kilomètre 2 est franchi. C'est bien agréable le long de la Seine. Je vois sur l'autre rive les leaders de la course qui sont sur le retour. Un tout petit peloton de Kenyans. Je prends sur ma gauche la Rue Kléber, qui fait passer au-dessus de la Seine, puis nous tournons aussitôt à gauche pour reprendre les bords de Seine dans le sens inverse en direction de la Place du Vouldy mais par le Boulevard Henri Barbusse cette fois-ci. De grands arbres nous protègent du soleil.





Des oriflammes sont placées sur le parcours pour signaler la mi-course. Je finis par retrouver une seconde fois la Place du Vouldy. Cette fois, nous tournons à droite pour longer le Canal par le Quai La Fontaine. C'est très mignon mais le sol est pavé donc attention. Je croise Franck qui se trouve sur l'autre rive. Il a l'air d'être bien lancé. Puis il y a un petit décrochage sur la gauche avant de reprendre sur la droite et continuer le long du Canal. Arrivés Rue Clémenceau, nous tournons à gauche à deux reprises afin de passer le pont et de revenir sur l'autre rive dans le sens inverse. Le kilomètre 5 est passé. Qu'il fait chaud ! Mais que le parcours est fort sympathique aussi !!! Pour la troisième fois je me retrouve Place du Vouldy. Virage sur la droite pour reprendre le Boulevard du 14 Juillet.





Je passe le km 6 juste avant de retrouver le faux-plat descendant du Boulevard Charles Baltet. Ce dernier kilomètre aura été un peu difficile pour moi. Je suis toujours court physiquement et la chaleur commence à avoir raison de moi. Je profite de ce faux-plat descendant pour retrouver un peu de couleur. Depuis le km 4, je suis à quelques mètres d'un même coureur et de temps en temps je perds un peu de distance sur lui, mais je finis toujours par revenir. Passage sous le pont de chemin de fer puis nous tournons deux fois sur la gauche pour revenir sur l'autre côté du Boulevard Charles Baltet. La relance est un petit peu difficile car en plus ça remonte, mais ''l'odeur'' de la fin de course a des effets positifs.





Quand je reviens à l'angle du Boulevard Victor Hugo, nous tournons sur la droite Boulevard du Général Delestraint en direction du Parc des Expositions. Une centaine de mètres plus loin, je tourne sur la droite. Il y a une foule impressionnante à cet endroit et sur le parvis du Parc des Expos. Le reste de la course consiste à faire le tour du Parc des Expos. Donc nous longeons ''Le Cube'' par la Rue Jean Leguise. Nous tournons ensuite à gauche Rue des Gayettes qui donne sur l'arrière du ''Cube''. Dès qu'on arrive sur cette rue, nous passons le panneau indiquant le km 7. Plus que 400 mètres de courses. La Rue des Gayettes tourne d'elle-même sur la gauche pour retrouver au bout le Boulevard du Général Delestraint. Dernier virage sur la gauche pour la dernière ligne droite. Je double le coureur que je suivais depuis plus de 3 kilomètres et je franchis la ligne d'arrivée 49ème/779 en 31'08''.






Restitution de la puce de chronométrage et je retrouve David qui remet des flyers pour faire découvrir sa course de la semaine prochaine. Je devais la faire mais mon état de forme ne me le permettra pas mais sauf empêchement de dernière minute, je serais quand même présent pour jouer aux photographes. Chacun son tour ! Je fais un tour vite fait dans le Parc des Expositions pour aller me ravitailler et surtout m'hydrater. Une très bonne idée de placer ce ravitaillement au frais alors que dehors il fait très chaud. Puis je retourne sur le parcours pour aller encourager Franck et Myriam Jacobs du club voisin au mien, celui du PAAC.







Franck me demande où il en est au niveau du classement mais malheureusement je n'ai pas eu le temps de faire vraiment le point. Je l'encourage et comme il se retrouve seul détaché d'un groupe de quatre coureurs qui le devance, je cours à ses côtés pendant un demi kilomètre. C'est une récup super rapide ! Je croise à plusieurs reprises Myriam qui n'a pas l'air de trop souffrir de la chaleur et qui avance bien. Un petit coucou à Bruno qui est également du PAAC et qui est venu soutenir Myriam. Il joue au photographe. D'ailleurs pendant que je marchais pour retrouver Franck à un de ses points de passages, je voyais quelqu'un me prendre en photo en me demandant qui se trouvait caché derrière son appareil. Et c'était lui. Très sympa !







Ensuite je me dirige vers le parvis du Parc des Expositions du Troyes pour assister aux différentes arrivées. Franck en termine enfin. Il a bien souffert de la chaleur. Il remporte la victoire en catégorie Master 2 homme. Myriam termine ensuite à son tour et aura fait une belle course même si elle échoue de peu pour le podium en catégorie Master 1 femme car elle finira 5ème. Place au ravitaillement dans ''Le Cube'' avant un retour aux véhicules pour nous changer. On se croirait en vacances avec ce si beau temps.









Une fois secs et propres, nous retrouvons le Parc des Expositions pour consulter les résultats officiels, puis la remise des récompenses. Les 15 premières femmes au scratch et les 30 premiers hommes sont primés. Il n'y aura pas de récompenses pour les catégories. En ce qui concerne les résultats ça donne ceci :
Sur le 7,4 km :
49ème/779 en 31'08'' Jeff BACQUET (MEGA) --15ème Master 1 homme.
Sur le Semi-Marathon :
18ème/1100 en 1h17'22'' Franck BORDERON (MEGA) --1er Master 2 homme.
379ème/1100 en 1h43'27'' Myriam JACOBS (PAAC) --5ème Master 1 femme.



Une fois les récompenses données, Franck profite d'un moment de ''décompression'' pour s'imposer entre les Kenyans devant le bibendum. Alors que nous allions repartir, nous nous sommes rendus compte qu'il y avait un buffet avec apéritif pour les coureurs, suiveurs et organisateurs. Alors ça aurait été bête et surtout c'était un manque de respect de refuser cette petite collation !!! Nous nous faisons des sandwiches jambon fromage et il y a de l'alcool, des jus de fruits, ... pour faire passer le tout. Cette fois-ci il est vraiment l'heure de quitter Troyes. J'ai beaucoup aimé cette course avec une organisation sans faille et un beau parcours. Il y a de très fortes chances que l'an prochain on me revoit ici ! Et merci aux photographes.

2 commentaires:

moncoach.com a dit…

Belles photos :) Bonne continuation !

Jeff a dit…

Merci beaucoup