.

.

TOPS 10

TOPS 10

Les 10 km d'Ercheu - Foulées Arcéennes (80)

Samedi 12 août 2017

Nouvelle course au calendrier du hors stade des Hauts-de-France avec ce tout nouveau 10 kilomètres organisé dans la commune d'Ercheu, conjointement par MANU Association, le club de CAP 21 et la commune d'Ercheu. Je ne connaissais pas cette association MANU. Elle a pour but de venir en aide aux familles victimes d'une disparition. Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien :  https://www.manuassociation.org/. Un petit mot maintenant sur la commune d'Ercheu. Elle est localisée dans le département de la Somme, qui est mon département de naissance, juste à la frontière de l'Oise, à l'intérieur du triangle Roye-Ham-Noyon. Ce village compte une population d'environ 850 habitants.



Si je vais sur cette course, ce n'est pas pour la performance car je compte bien me préserver en vue de la première étape de ma course de montagne en Suisse qui n'aura lieu que deux jours plus tard. Ça sera parti pour cinq jours de course consécutifs. Donc le but sera le plaisir de courir mais aussi le plaisir de voir Jojo qui va officier en qualité de bénévole à domicile car elle habite à Ercheu. Comme la course va se dérouler en fin d'après-midi, je passerai la journée chez mon pote Olivier qui habite Ognolles, la commune voisine. Plusieurs courses sont au programme :
- 17h00 : animation athlétique : garçons et filles de 2008 à 2010.
- 17h15 : 1500 mètres : poussins et poussines.
- 17h15 : 3000 mètres : benjamins et benjamines.
- 17h45 : 5 km : à partir des minimes.
- 18h30 : 10 km : à partir des cadets.
Pour information, le ''10 kilomètres'' va se courir sur quatre boucles identiques avec la première tronquée de 400 mètres, histoire d'avoir la distance exacte.



Nous sommes arrivés chez Olivier vers midi et demi. Il n'arrête pas de pleuvoir. Puis, avec Olivier, Céline et Laura, nous allons chercher des pizzas au café de Ognolles, où le tenancier les fait entièrement lui-même. En attendant qu'ils les confectionne, nous buvons une bière. Pas certain que ça soit un breuvage idyllique d'avant course ! Pareil pour les pizzas, mais qu'est-ce qu'elles étaient bonnes ! Un manque total et cruel de courage se fait ressentir. Je pense que la pluie mélangée avec la digestion difficile en sont les principales raisons. Ensuite nous prenons la voiture pour nous rendre dans le village voisin et nous nous stationnons Rue Jean d'Erchieu, à proximité du village de la course.






Nous retrouvons des amis comme Mathieu, Claude, Jojo, Anaïs, Sébastien, ... Après avoir dit bonjour à tout le monde, nous allons nous inscrire. Olivier était pré-inscrit et portera le dossard 199, tandis que moi je ne l'avais pas fait du tout. Je vais porter le numéro 326. Étant donné que c'est une première édition dans un petit village, un samedi soir, avec un temps digne de l'automne, pendant les vacances, je pensais que nous serions moins de coureurs que ça, mais les gens ont tout de même répondu présent. C'est une bien bonne chose !


Avant d'aller nous préparer, nous allons encourager les coureurs du 5 kilomètres qui ne vont pas tarder. J'ai la surprise de tomber sur Vincent, également du club de l'UA Chauny, même si pour moi, ce sont mes trois dernières semaines sous ce maillot. Il va s'aligner sur cette distance. Il y aura également Claude, qui lui revient de la fameuse ''6000D'', Anaïs, Christine, la femme de Mathieu, ...

COURSE DU 5 KM :

Pour le moment la pluie a cessé, même si le ciel est extrêmement menaçant. Par contre il fait doux. Mais le taux d'humidité est tellement important que ça peut gêner certains coureurs pour respirer correctement.





Cette course se déroule sur le même parcours que celui que je vais emprunter tout à l'heure, mais au lieu de faire quatre boucles, ils vont en faire la moitié avec un kilométrage total de 5,2 kilomètres.





Vincent aura fait une course raisonnable, fatigué de ses derniers entraînements qui étaient importants. Claude, plein sourire, aura lui fait bonne figure quelques jours seulement après un trail aussi long et aussi difficile. Anaïs sera restée sur un tempo quasi régulier du début à la fin et Christine terminant deux petites places derrière elle.




Voici les quelques résultats de ce 5 km :
10ème en 21'16'' Vincent GUYOT (UA Chauny) --1er junior.
16ème en 24'18'' Claude VAILLANT (CAP 21) --1er master 2.
22ème en 30'26'' Anaïs DIARD (CAP 21) --2ème senior.
24ème en 31'07'' Christine HERCHEUX (CAP 21) --1ère master 1.




Pendant cette course de 5 kilomètres, un automobiliste n'a pas respecté les barrières fermant la circulation et a commencé à traverser le circuit. Les organisateurs et bénévoles ont tenté de l'arrêter, mais le conducteur a vivement accéléré, manquant de justesse de les percuter ainsi que les coureurs étant encore sur leur course. La gendarmerie nationale a été avisée. Les faits se sont produits sous les yeux des journalistes.




Moi je n'ai rien vu de tout ça, car j'étais parti au même moment avec Olivier faire l'échauffement, mais quand on est revenu vers l'arrivée, on a bien compris que les gens étaient passablement énervés. Sinon, pendant l'échauffement, je me suis très rapidement rendu compte que le mélange pizzas-bière n'était définitivement pas le meilleur repas pré-course. Envie de vomir ...

COURSE DU 10 KM :



Claude a troqué son dossard du 5 kilomètres contre le micro de speaker. Ils invitent les coureurs de ma course à se placer sous l'arche de l'arrivée. Mais contrairement à la course précédente, la départ réel ne sera pas donné ici. Un départ en groupe fictif va être donné et le réel se fera 400 mètres plus loin. Bonne nouvelle, la pluie a fait son retour ! Et il pleut bien. Ça risque de bien glisser, surtout dans les virages.



Le départ fictif est donné sous l'arche Rue Soeur Saint-Vincent. Nous tournons à gauche Rue du Bois. Nous poursuivons en groupe à faible allure, mais qui me convient parfaitement, jusqu'au virage suivant à droite où nous nous arrêtons Rue des Clercs Dufour, la ligne du départ réel y étant tracée.

TOUR 1 :

Je me place sur la partie gauche de la chaussée juste devant Olivier et Mathieu. Nous sommes sous les ordres du starter. C'est parti avec le vent de face, nous tournons une centaine de mètres plus loin à droite, Ruelle Bourboise. Un groupe de sept coureurs s'est rapidement détaché en tête. Je me trouve derrière, à une dizaine de mètres.





Nous tournons ensuite à gauche Rue de la Rivière Bleue où nous retrouvons le fort vent de face et je n'ai personne devant moi pour m'en protéger. Je suis content d'arriver 150 mètres plus loin dans un virage à droite pour prendre la Rue des Fabricants, qui est protégée du vent. Je ne suis pas parti trop vite. Ma vitesse est à 15 km/h, c'est ce que je voulais sur ce début de course car dans deux jours, c'est la première étape de ma course en Suisse. Nouveau changement de direction en tournant à droite sur la Départementale 15. C'est la plus longue ligne droite (même si elle est un peu courbée par moment) qui fait environ 800 mètres. Je reviens progressivement sur un coureur du club de CAP 21 qui se trouvait un peu plus tôt dans le groupe de tête. Je me porte à sa hauteur, puis le double en le lâchant. Au bout de cette ligne droite, la Départementale 15 tourne sur la droite où nous trouvons une petite descente qui permet de souffler un peu. Mais une fois en bas, nous tournons à droite Rue Jean d'Erchieu avec la seconde grande ligne droite qui est longue de 450 mètres. Mais surtout je lutte contre le vent de face qui est important. Je finis par arriver à proximité de l'arche d'arrivée où j'entends pas mal de ''Allez Jeff''. Je passe sous l'arche pour la première fois.

TOUR 2 :






Je continue tout droit avant de tourner à gauche Rue des Bois. Je me concentre pour ne pas tomber dans ce virage glissant. Sébastien est intercalé entre le groupe de tête et les autres coureurs qui sont entre lui et moi. Un coureur me double. Je ne suis pas en mesure de lui emboîter le pas, il va beaucoup trop vite pour moi. Je continue tout droit, puis je tourne à droite Rue des Clercs Dufour, où j'y passe la ligne de départ. Le vent souffle toujours et la pluie mouille bien. Je tourne ensuite à droite Ruelle Bourboise. Deux autres coureurs vêtus d'un haut bleu, se rapprochent de moi. Olivier est plus loin à 29 secondes de moi.






Je retrouve ce fichu vent de face quand je tourne sur la Rue de la Rivière Bleue. Un des deux coureurs qui se rapprochaient, revient dans ma foulée mais y reste. Nous tournons à droite Rue des Fabricants et son absence de vent. Le coureur se met à mes côtés puis finit par me décrocher. L'écart se fait assez rapidement quand je suis sur la Départementale 15, puis se stabilise. Cette longue ligne droite avec vent de dos fait du bien, surtout qu'elle se solde par une descente, mais quand j'enchaîne avec la Rue Jean d'Erchieu, ce n'est pas pareil du tout car le vent de face est très gênant. Et comme par hasard, à chaque fois que le vent est un obstacle, je n'ai jamais personne pour m'en protéger. Mais je finis quand même par arriver sous l'arche d'arrivée pour la seconde fois sous les nombreux encouragements.

TOUR 3 :










Sébastien se trouve dans un groupe de trois coureurs avec 1'30'' d'avance sur moi. Olivier s'arrête complètement quelques secondes au ravitaillement pour y boire, ce que je n'ai pas fait et que je ne ferai pas avec ce sale temps. Il avait doublé un de ses coéquipiers de club, mais son arrêt a permis à ce dernier de le redoubler. Au même pointage qu'au tour précédent, Olivier a maintenant 1'02'' de retard sur moi.  Le second coureur en bleu m'a rattrapé et j'ai l'impression de revenir un peu sur l'autre, mais ce n'est qu'illusion car il remet une cartouche et l'écart se recreuse rapidement. Un petit groupe de trois autres coureurs s'est rapproché de moi.




Après avoir fait le petit décroché afin d'aller chercher la ligne de départ, je débouche sur la Rue de la Rivière Bleue avec ce vent de face. Je profite ensuite de la Rue des Fabricants et de la Départementale 15 en étant débarrassé de ce vent, pour souffler un peu. Je suis pour le moment classé à la 11ème place. J'ai pris un tour à quelques coureurs qui se trouvent en fin de classement. Comme par hasard, je suis une fois de plus seul sur la Rue Jean d'Erchieu. Je me rapproche de l'arche d'arrivée avant d'entamer l'ultime tour de circuit.

TOUR 4 :






J'entends les pas de Mathieu qui se rapprochent de moi. Je tourne à gauche Rue des Bois, puis à droite avant le vent et aussi la ligne de départ que je coupe pour la dernière fois de la course. Ensuite je tourne à droite Ruelle Bourboise. J'ai maintenant deux minutes de retard sur Sébastien et 1'34'' d'avance sur Olivier. Dans le virage à gauche pour accéder à la Rue de la Rivière Bleue, mon pied gauche glisse et je me rattrape je ne sais pas comment pour éviter la chute. Plus de peur que de mal, même si je me tiens l'arrière de la cuisse gauche car j'en senti que ça s'est bien tendu. Mais quelques mètres plus loin ça va mieux.




Mathieu est revenu à ma hauteur. On échange quelques mots et je cours à ses côtés sur une partie de la Départementale 15. Mais avant la descente, ça va trop vite pour moi et il s'échappe inexorablement. Me voilà dans la dernière ligne droite de la course avec 100% de vent. Mathieu est à une quarantaine de mètres devant moi et un coureur s'est calé dans ma foulée. Il reste deux cent mètres de course, j'accélère progressivement, mais le coureur derrière moi en fait autant. Ça va maintenant très vite, au point de revenir à la hauteur de Mathieu qui nous a entendu revenir alors il a lui aussi accéléré. Le coureur qui était juste derrière moi finit par craquer puis c'est à mon tour. Je termine 12ème en 42'18''.









Deux secondes après Mathieu et deux secondes avant le coureur derrière moi ! Beau finish par ce temps pourri. Une fois la ligne d'arrivée franchie, j'ai une grosse envie de vomir, mais après avoir bu un peu d'eau ça passe. J'attends l'arrivée d'Olivier qui prendra la 15ème place en 44'19''.







Nous nous retrouvons tous au ravitaillement final, où nous reparlons de notre course. J'en profite pour boire un bon jus d'orange. Je restitue mon dossard, car après la remise des récompenses, un tirage au sort aura lieu pour attribuer de nombreux lots. Avec un coup de chance, pourquoi ne pas espérer ...



Je pars ensuite faire une récupération avec Olivier mais on va quand même l'écourter car nous pensions faire un tour complet de circuit mais c'est tellement le déluge, qu'on va se contenter d'un bon kilomètre et demi. Nous retournons ensuite à la voiture pour nous changer.








Voici les quelques résultats de ce 10 km :
7ème en 40'07'' Sébastien MARCEL (non licencié) --3ème master 1.
11ème en 42'16'' Mathieu HERCHEUX (CAP 21) --6ème senior.
12ème en 42'18'' Jeff BACQUET (UA Chauny) --4ème master 1.
15ème en 44'19'' Olivier LEMAITRE (CAP 21) --6ème master 1.






C'est donc maintenant le moment des récompenses. Pendant ce temps là, merci à Mathieu et à Olivier pour les bières (cette fois-ci de récupération !). La pluie a totalement cessé et c'est tant mieux. Je termine au pied du podium en catégorie master 1 homme. Ensuite c'est le tirage au sort pour gagner de nombreux lots. Olivier gagne un porte bouteille isotherme, puis c'est à mon tour de gagner. J'ai un bon pour aller retirer dans la boulangerie locale une grosse brioche. La femme de Mathieu gagne un sac de sport bleu et on inverse nos lots car je n'aurai pas l'occasion d'aller récupérer mon lot. Donc me voilà avec un sac de sport ! Pour une première organisation, c'était vraiment top, même si la forte pluie s'est invitée au rendez-vous. Maintenant il faudra confirmer l'année prochaine. En ce qui me concerne, ma prochaine course aura lieu lundi soir à Wald en Suisse pour la première des cinq étapes consécutives de la Berglauf-Cup Zürcher Oberland ! C'est le moment de dire au revoir à Jojo, Claude, ...

Aucun commentaire: