.

.

TOPS 10

TOPS 10

1er Grand Prix Pédestre des Baillots à Luzoir (02)

Dimanche 21 août 2016

Est-ce bien raisonnable qu'après cinq jours consécutifs de courses de montagne en Suisse de lundi à vendredi et seulement une journée de repos, celle d'hier, que je remette un dossard sur un 10 kilomètres ? Ma réponse est : j'en ai très envie. Et je ne vais pas y aller seul. Laura sera avec moi mais seulement sur le 5 kilomètres dont le départ est en même temps que celui du 10 kilomètres. Sur la même distance que moi, deux copains font le déplacement : Laurent et Fred. Fred vient en famille. Elle formera avec mon fils, le clan de nos supporters. Il y aura aussi Michael, qui fera la course du 10. Et sur place, on retrouvera Claude Vaillant qui va officier au micro ainsi que Daniel Cadet, Hubert Mailly et la famille Diard, en éternels et nécessaires bénévoles !






Je ne connais pas du tout cette course dont cette année est la première édition. Elle est organisée dans le cadre de la Fête Communale de Luzoir. Pour ceux qui ne connaissent pas ce village, il est situé dans l'Aisne, à une soixantaine de kilomètres à l'est de Saint-Quentin, à dix kilomètres à l'ouest de Hirson et à une vingtaine de kilomètres de la Belgique. Il y a environ 300 Luzoiriens et Luzoiriennes qui y vivent. Avant de venir sur place, je me disais que suite à ma semaine de fou en Suisse, j'aimerais en terminer avec les côtes car j'en ai assez mangé et surtout mes cuisses n'en veulent plus pour le moment. Mais en me rapprochant de Luzoir, je me dis que j'ai mal choisi le lieu pour ça car c'est vraiment très vallonné. Nous arrivons sur place vers 14 heures et la topographie n'a pas changé. Ça monte partout ici !















Nous nous stationnons dans un petit recoin dans le centre du village, à deux pas de l'école, où le secrétariat de la course y est installé. Nous ne nous sommes pas inscrits par avance, mais le prix de l'engagement est vraiment dérisoire : 2 euros pour le 5 kilomètres et 3 euros pour le 10 kilomètres. Laura fera figure de favorite chez les femmes sur le 5 kilomètres. Il nous faut remplir la fiche d'inscription puis passage à la table pour nous faire remettre les dossards. Je vais porter le numéro 26 et Laura le 62. Facile à se souvenir de nos numéros dont les chiffres sont inversés. Dans cette salle, Claude Vaillant vient nous faire un petit coucou. C'est toujours un plaisir de le voir. Au programme de l'après-midi :
- 14h00 : animation pour les écoles d'athlétisme.
- 14h45 : 1000 mètres pour les poussins.
- 15h00 : 1500 mètres pour les benjamins et minimes.
- 15h30 : 5 km et 10 km.






Puis, avant de retourner aux véhicules pour aller nous préparer, je vais dire bonjour à Daniel Cadet, qui va s'occuper des classements lors des arrivées des coureurs, ainsi qu'à Hubert Mailly, toujours présent pour donner un coup de main. Ne pas oublier la course qu'il organise à Berny-Rivière (02), le samedi 16 septembre 2016 à partir de 13 heures 15. J'y ai participé l'an passé et je recommande chaudement cette course avec un parcours varié et une organisation sans faille. Retour aux véhicules. Le temps est assez changeant et menaçant. Quand nous sommes arrivés, il pleuvait un peu, mais ça s'est arrêté et il fait même chaud par moment. Quoi qu'il arrive, je mets mon débardeur, comme à mon habitude. Ensuite je pars avec Laura, Laurent et Fred, faire mon échauffement sur environ 2,5 kilomètres. Nous repérons une partie (petite) de la difficulté que nous allons faire à deux reprises sur le 10 kilomètres. Laura aura la chance de ne la faire qu'une fois car elle est vraiment longue. Une montée de 1400 mètres avec un pourcentage moyen de 5 %. Une descente de 1700 mètres suit directement avec un pourcentage moyen de 4 %.




Nous retournons ensuite aux véhicules pour que Laura dépose sa veste, et aussi pour boire un peu, puis nous nous dirigeons vers l'arche de départ qui est située juste en face de l'école Rue d'En-Bas. Je vais essayer de suivre Laura le plus possible même si je sais qu'elle risque de partir plus vite que moi, ne faisant que la moitié de ma distance. Et je crains énormément la longue côte même si son pourcentage est faible par rapport à ce que j'ai rencontré de lundi à vendredi en Suisse. Le soucis, ce sont mes cuisses qui risquent de ne pas aimer car elles ont frôlé l'overdose. Petit point sur mes tendons d'Achille. Petite surprise pour moi car aucune douleurs n'est présente malgré le programme effectué dernièrement. C'est guéri ! Nous faisons une petite photo de notre groupe de quatre avant d'aller nous placer derrière la ligne de départ.





Après quelques petites minute d'attente, il est enfin l'heure. Le coup de feu du pistolet libère les coureurs. Nous partons tout droit dans cette Rue d'En-Bas en direction de la Rue du Pont. C'est une des seules parties plates du parcours. Je me place dans la foulée de Laura. Laurent est un peu plus loin devant Fred. Puis nous arrivons à proximité de nos véhicules. Sur le coup j'ai un peu de mal à accrocher Laura, mais ça va, j'ai trouvé ma vitesse de croisière derrière elle. Michael est juste à côté de nous.



Nous tournons à gauche Rue du Pont et ça monte jusqu'à la Place de l'Église. Ça se poursuit en tournant aussitôt une seconde fois sur la gauche Rue du Moulin où ça monte un peu moins. C'est d'ailleurs plus un bon faux-plat montant qu'une vraie montée. Je me rends compte que Laura ralentit un peu alors je passe juste devant elle en conservant ma vitesse. Michael se place maintenant dans sa foulée. Une jolie descente assez raide nous attend en tournant encore à gauche Rue de la Chapelle. Je reconnais les pas de Laura juste derrière moi. Nous laissons sur notre gauche la Rue d'En-Bas qu'on ne prendra seulement quand nous nous dirigerons vers l'arche d'arrivée. Un peu plus bas, virage à gauche afin d'emprunter une voie piétonne et cyclable en très bon état. A un moment, nous coupons la Rue du Pont et nous continuons tout droit. Il y a pas mal de monde ici. Un ravitaillement y est placé mais pour le moment, je pense qu'il ne sert à personne.



C'est agréable de se retrouver sur cette piste. Un peu plus loin, nous la quittons en prenant légèrement sur la gauche en faisant attention à une souche. Et surtout nous quittons le beau bitume pour un chemin de terre et de caillasse qui commence à monter. Puis virage à gauche où ça monte franchement mais sur seulement une trentaine de mètres. Je débouche sur la Rue de Verdun, qu'on prend en tournant à droite. Laura est à quelques mètres derrière moi et Michael commence à lâcher prise. 




Soixante mètres plus loin, nous quittons la route pour tourner à gauche et entamer le début de la montée. C'est donc parti pour 1400 mètres de grimpette. Ça démarre doucement, puis ça se complique un petit peu un peu plus loin. La plus grosse difficulté est le sol. Car il y a beaucoup de caillasse, même si au début ça passe bien. Mais à mi-côte dans ce chemin entouré de champs, ça monte un peu plus et surtout, la caillasse est beaucoup plus handicapante pour placer correctement sa foulée. Laurie, la première féminine me passe. Je suis surpris de voir Laura rester toujours derrière moi. Je fais de mon mieux pour ne pas perdre trop de temps. Nous avons lâché Michael et arrivons au sommet où nous quittons cette caillasse. Car une fois en haut, nous tournons à gauche sur du bitume. Un autre ravitaillement est placé à cet endroit mais je m'en désintéresse. Nous entamons la descente qui est plus douce que la montée mais avec un vent de face. Nous faisons une descente à deux pendant les 1700 mètres. Le groupe devant nous est trop éloigné et derrière nous avons une petite marge. 







Ça y est nous sommes en bas et nous tournons à droite Rue du Moulin dans le petit faux-plat montant. Virage à gauche dans la descente rapide de la Rue de la Chapelle. Je me rends compte que je lâche un peu Laura alors je lève le pied pour l'attendre. Nous poursuivons la descente et c'est à cet endroit que nous devons nous séparer. Nous échangeons quelques mots et elle tourne sur la gauche Rue d'En-Bas pour les 100 derniers mètres et franchit la ligne d'arrivée 4ème en 20'30''.



Quand à moi j'ai poursuivis seul ma descente jusqu'à la piste piétonne et cyclable que j'ai pris en tournant à gauche. Mais maintenant je me sens bien seul car devant c'est inaccessible et derrière il y a un coureur du club de Gauchy, mais qui se trouve à bonne distance de moi. Un peu plus loin, je fais encore attention à la souche cachée par les herbes et matérialisée à la bombe de peinture puis je me retrouve dans le chemin de terre jusqu'à la Rue de Verdun.







Je souffle un peu sur ce plat d'une soixantaine de mètres avant d'entamer la longue côte pour la seconde fois en tournant sur ma gauche. Je l'entame plus tranquillement que lors du premier passage. Mais quand ça monte plus fort, je suis un peu à la ramasse et le coureur de Gauchy me reprend en m'encourageant de l'accrocher. C'est un peu difficile pour moi, mais après avoir perdu 2-3 mètres sur lui, j'arrive à hausser mon rythme et me replacer juste dans son sillage. Il va arriver à me conduire jusqu'en haut sans qu'il me relâche une nouvelle fois. Plus bas, Laurent a rattrapé Michael et l'a littéralement déposé. Plus loin, Fred lutte avec ses armes actuelles, mais avec courage. Bientôt il va retrouver son niveau d'avant ! J'entame la descente avec le coureur de Gauchy. Je le remercie de sa précieuse aide pour cette bonne grimpette. En fait, on va être en pleine discussion pendant toute la descente et je lui dis que je ne me battrais pas pour finir devant lui en bas. Il m'a bien aidé dans la montée alors je resterais derrière. Nous finissons par arriver en bas de cette longue descente qu'on a fait à très bonne allure. C'est à cet endroit là que Laura s'est placée pour m'encourager.










Virage à droite Rue du Moulin pour le faux-plat montant. Je suis passé devant et je l'entends qui me dit que je suis en train de le lâcher. Quand on tourne à gauche Rue de la Chapelle et sa descente rapide, j'ai levé un peu le pied pour qu'il raccroche puis nous continuons côte à côte. Mais il reperd encore un peu de temps et juste avant le virage à gauche donnant dans la Rue d'En-Bas je le laisse revenir et je l'encourage à rester juste devant moi. Nous franchissons ensuite la ligne d'arrivée lui devant moi. Je termine 15ème en 40'09''.





Claude me fait une jolie remarque sur mon fair-play au micro puis je rends mon dossard pour le tirage au sort qui aura lieu après la remise des récompenses. Nous discutons avec Hubert, puis je pars marcher un peu avec Laura. C'est ensuite au tour de Laurent d'arriver, puis de Michael et malheureusement Fred sera accompagné de la pluie qui a refait son apparition pour franchir cette ligne d'arrivée. Ils finissent respectivement 22ème en 42'21'', 25ème en 43'03'' et 41ème en 51'29''.









La pluie est un peu fraîche alors nous ne patientons pas trop avant de retourner aux véhicules pour mettre une tenue un peu plus appropriée. Nous en profitons pour boire aussi un peu. Laura n'oublie pas de récupérer les puces de chronométrage confiées par Hubert et qui vont servir pour le 5 et 10 kilomètres de Chauny de dimanche prochain, course organisée par son club de l'UA Chauny.






Puis nous retournons dans la cour de l'école et en attendant que la remise des récompenses débute, Laurent nous offre une bière au stand. Bon Laura préfère prendre un jus d'orange. Petite joueuse ! J'en profite pour aller voir l'affichage des résultats officiels des deux courses et ça donne ce qui suit :
Course du 5 km :
4ème/20 en 20'30'' Laura VALLOIS (UA Chauny) --1ère femme et 1ère espoir femme.
Course du 10 km :
15ème/47 en 40'09'' Jeff BACQUET (Marne-et-Gondoire Athlétisme) --5ème master 1 homme.
22ème/47 en 42'21'' Laurent LELEU (non licencié) --9ème master 1 homme.
25ème/47 en 43'03'' Michael DELACHAMBRE (Entente Oise Athlétisme) --9ème senior homme.
41ème/47 en 51'29'' Frédéric CAPELLE (non licencié) --12ème senior homme.








Le début de la cérémonie des récompenses va maintenant débuter. Les trois premiers de toutes les catégories aussi bien sur le 5 kilomètres que le 10 kilomètres, vont être récompensés d'une coupe. Ça commence par la course du 5 kilomètres et Laura est appelée pour monter sur la plus haute marche comme vainqueur au scratch femme et en catégorie espoir femme. Bravo à toi Laura ! Il n'y aura pas d'autres récompenses pour notre petit groupe.











Puis nous passons au tirage au sort de nombreux lots, plus ou moins gros. Nous sommes assez chanceux, même si les lots ne sont pas très importants, notamment le mien, car sur les cinq dossards, seule Laura n'a pas eu la chance d'être tirée au sort. Sinon voici la liste des gains impressionnants que nous avons remportés :
- un super tee-shirt coton blanc pour moi.
- une super dynamo pour Fred (qui fera le bonheur de son fils présent).
- une grande bouteille de bière pour Laurent (le cadeau le plus intéressant de nous quatre !).
- une corde à sauter pour Michael qui en fera une démonstration (peut-être pour impressionner une fille !!!).


Nous repartons aux véhicules, mais avant de quitter Luzoir, Fred avait ramené quelques bières et nous trinquons tous les six (Fred, son fils, Sabine, Laurent, Laura et moi). Demain place à la récupération avec une bonne sortie sans forcer et retour aux courses mercredi soir à Sissy dans l'Aisne pour une nouvelle soirée de KEC (Kilomètre en Côte) ! Nous repartons direction la maison !

Aucun commentaire: