.

.

TOPS 10

TOPS 10

KEC de Saint-Gobain (02)

Mercredi 10 août 2016

La semaine dernière, je m'étais testé sur mon premier KEC (Kilomètre En Côte), du côté de Moÿ-de-l'Aisne et ça m'avait vraiment plu. Le but est simple. Il suffit de finir le mieux classé possible dans une côte non stop d'un kilomètre. Course courte mais qui fait rapidement augmenter la vitesse du palpitant et chauffer les cuisses bien comme il faut. Mercredi dernier il y avait trois courses avec un départ toutes les trente minutes. Mon premier KEC était pour apprendre et j'avais eu beaucoup de mal. Ça s'était beaucoup mieux passé sur les deux suivants. J'y avais été avec Laura et Laurent. Nous y avons fait la connaissance de Joël. Normalement, Fred fera le déplacement pour nous y encourager. Ce mercredi, nous allons nous y retrouver tous les quatre avec pour but de se faire plaisir et également de se faire un peu mal aux cuisses. Une super ambiance alors que c'est une petite organisation avec peu de participants. Mais le mot d'ordre est la convivialité.


Au programme de la soirée, deux courses distinctes. Mais avec le même parcours : la côte de la Mairie. Un premier départ aura lieu en groupe à 19 heures, puis un second à partir de 19 heures 45 mais cette fois-ci en solitaire. En effet, pour la seconde course, l'ordre des départs sera dicté par le classement de la première course. Le dernier au classement partira le premier puis trente secondes plus tard, ça sera au tour de l'avant dernier, puis trente secondes encore plus tard, l'avant avant dernier, ... jusqu'au premier qui partira donc le dernier de la seconde course. Un vrai contre-la-montre individuel, du style du Tour de France cycliste. Ça promet du spectacle. Et la soirée va se clôturer autour d'un bon petit repas avec tous les coureurs et organisateurs. Faire ça entre très bons amis et avec une organisation super conviviale, c'est le top !





Après un week-end (en pleine semaine, vive les vacances !!!) bien chargé et en mode sports avec Laura : patinage sur glace, entraînement en course à pied, tennis de table, ... sans oublier de bons repas, on va essayer d'avoir deux secondes de sérieux pour participer ce soir aux fameux KEC de Saint-Gobain. Deux secondes, car ça va encore être un super moment avec des amis ! Mais un petit problème technique se produit quand avec Laura on veut partir de sa maison chercher Laurent car les clés de la voiture ont disparu. Mais ouf, elles finissent par réapparaître au bout de très très nombreuses minutes comme par enchantement !




Donc, maintenant direction le petit village d'à côté où habite Laurent. Il n'oublie pas de mettre dans le coffre de la voiture une partie du repas pour l'après course. Laura a fait le reste. Puis, nous poursuivons la route jusqu'à Saint-Gobain. On m'avait prévenu que ça montait pas mal par là-bas, mais en fait c'est encore pire que ce que je pensais. Il faut être montagnard pour y habiter ! Une énorme côte super raide nous permet d'arriver vers la petite rue commerçante de la commune. Laura me rassure en me disant que ce n'est pas cette montée qu'on allait faire pour la course ... mais sa parallèle ... donc finalement une même galère !!! Quand on se stationne juste à côté de l'église, on retrouve Joël, qu'on avait rencontré mercredi dernier à Moÿ-de-l'Aisne. Il fait très frais. 13 degrés pour un mois d'août, ce n'est pas vraiment top !




Nous allons ensuite ensemble à la Salle des Fêtes, Rue de Montévidéo, pour nous inscrire à la course qui est totalement gratuite. Car en plus d'être très chaleureuse, elle n'est pas payante. Que demander de plus ? On attend un peu que le secrétariat soit en ordre de marche, alors nous en profitons pour discuter avec tous les coureurs déjà présents. Ça rigole bien. Peut-être pour ne pas penser à la rude grimpette qui nous attend à deux reprises un peu plus tard dans la soirée !!! Ça y est, c'est prêt. Alors nous allons signaler notre présence auprès de l'organisation. Sur la première épreuve qui se fera groupée à 19 heures, la plupart des coureurs ne vont pas porter de chasubles (bavoirs). Seuls les gens non connus de l'organisation vont en porter. La chance pour nous de ne pas en mettre une sur cette première course. Par contre, lors de la seconde manche qui se fera en contre-la-montre, on va tous être obligé d'y avoir recours !




Nous retournons à la voiture pour nous préparer. Laurent et moi, avons un peu plus de courage que Laura, car on ''ose'' déjà se mettre sans les manches malgré le froid, alors que Laura préfère revêtir un sweat. Nous partons ensuite faire un petit échauffement en faisant la côte dans le sens descendant. On va vraiment en ch*** car qu'est-ce que ça descend (donc monte, lors de la course). Une fois en bas, on décide de remonter un peu, mais en fait, on ne va pas trop insister car c'est vraiment très raide.



Le parcours est très simple à comprendre. Les deux courses sont identiques. La première en groupe et la seconde en contre-la-montre individuel avec un départ des coureurs toutes les trente secondes, dans le sens inverse du classement de la première course. Le départ aura lieu Rue de la Grange à l'angle de la Route de Fressancourt. Puis la Rue de la Grange continue tout droit en devenant la Rue Lucas de Néhou avec un double virage droite-gauche, puis l'arrivée sera jugée à l'angle de cette rue et de la Rue de Montévidéo. Voilà tout un programme !!!

Premier KEC ''KEC DE LA GRANGE'' ----- départ groupé :




L'heure du départ approche et tous les coureurs se rapprochent du pied de la difficulté en attendant l'arrivée du starter. L'ambiance est assez détendue malgré ce qui nous attend et le soleil est de retour même si la température n'a pas trop augmenté. Un petit peu quand même ! Les dernières consignes nous sont données. Rien de nouveau depuis mercredi dernier. Laura va avoir une adversaire plus que coriace avec l'excellente Cassandra Ferey, qui maîtrise largement tout ce qui monte !!! Le départ sera une nouvelle fois donné au son ... du klaxon de la voiture !





Il est 19 heures et ce fameux klaxon retentit. C'est donc parti. Le bas de la rue est très large et nous nous retrouvons rapidement éjectés des premiers. Sébastien Marcel a déjà pris de nombreux mètres d'avance sur nous. Les 100 premiers mètres de la Rue de la Grange sont un faux-plat, montant légèrement. Donc bien évidemment ça se passe très bien. Mon départ est bon, pas trop rapide je pense et même si je suis loin au classement, ce n'est pas mal. Cassandra est juste à ma gauche. J'arrive à me maintenir sans problèmes à ses côtés. Laura est dans un petit groupe à quelques longueurs derrière. Dans ce groupe figure également Laurent. Patrick, le père de Cassandra est un peu plus loin et Jo derrière lui. Plus on avance et plus ça monte, mais quand la Rue de la Grange devient la Rue Lucas de Néhou, le profil change carrément. Ça grimpe très très fort. Cassandra s'envole sans forcer alors que moi je lâche complètement prise. Quand je lève la tête, je pensais que le coureur qui était à 5-6 mètres devant moi était Cassandra, mais en fait, elle est déjà bien plus loin. Je revenais sur un autre coureur.








A 100 mètres du virage à droite, Laura et son groupe font la jonction avec moi. Je me demande si je vais être capable de m'accrocher car ça continue à monter sévèrement. Et le pire c'est que ça va être comme ça jusqu'à la ligne d'arrivée ! Mais je me surprends à pouvoir rester aux côtés de Laura en tête de groupe et j'enchaîne même en accélérant sans problème, emmenant avec moi Laura. Le groupe explose. Michael, qui était parti rapidement est aspiré et éjecté loin derrière nous. Dans le groupe de Laura, seul Laurent limite les dégâts en ne perdant pour le moment qu'une petite dizaine de mètres sur nous deux. Virage à droite puis à gauche. Ça fait quand même mal dans les virages. Il ne reste qu'une ligne droite de 250 mètres a effectuer. Laura est à côté de moi et j'ai l'impression que je ne vais pas pouvoir arriver en haut à cette vitesse, alors inconsciemment, je lâche prise quelques secondes. Mais ces quelques secondes se transforment rapidement en 4-5 mètres de retard. Mais je me ressaisis vite pour revenir dans la foulée de Laura. Je vais rester comme ça jusqu'en haut où je franchis la ligne d'arrivée 8ème en 4'40''.






Laura termine une seconde devant moi et Laurent finit neuf secondes derrière. Cassandra aura poursuivit son interminable remontée pour échouer à la troisième place, juste derrière Sébastien qui prend donc la seconde. Décidément, il est abonné à cette seconde place, comme lors des trois KEC de mercredi dernier !

Le classement de ce premier Kilomètre en Côte avec un départ groupé donne ceci :
2ème/48 en 4'15'' Sébastien MARCEL (non licencié). --2ème master 1 homme
3ème/48 en 4'18'' Cassandra FEREY (AC Villers-Cotterêts) --1ère femme et 1ère junior femme.
7ème/48 en 4'39'' Laura VALLOIS (UA Chauny) --1ère espoir femme.
8ème/48 en 4'40'' Jeff BACQUET (Marne-et-Gondoire Athlétisme) --3ème master 1 homme.
9ème/48 en 4'49'' Laurent LELEU (non licencié) --4ème master 1 homme.
11ème/48 en 4'57'' Michael DELACHAMBRE (Entente Oise Athlétisme) --1er senior homme.
16ème/48 en 5'24'' Patrick FEREY (non licencié) --4ème master 2 homme.
19ème/48 en 5'39'' Joël ANDRIANANTOANDRO (non licencié) --5ème master 2 homme.

Deuxième KEC ''KEC DE LA GRANGE'' ----- départ contre-la-montre individuel :



On a un peu de temps pour souffler entre les deux courses. Nous retournons à la voiture pour nous désaltérer. Mine de rien, ça me brûle dans la gorge. Je ne suis pas le seul car nous commençons un concours entre Laurent, Laura et moi, pour déterminer lequel allait tousser le plus. Peut-être une allergie à quelque chose ? Nous restons quelques temps sur le haut de Saint-Gobain avant de descendre jusqu'à l'angle de la Rue de la Grange et de la Route de Fressancourt.




Nous redescendons ce parcours bien difficile mais non en courant. On préfère le faire tranquillou en marchant. J'ai l'impression de ne plus être fatigué. C'est peut-être bon signe pour la course à venir ! On nous demande de nous rapprocher auprès de la voiture avec le klaxon magique car nous allons recevoir notre ordre de départ et surtout ... notre chasuble super classe. Laurent, moi et Laura nous recevons dans l'ordre les chasubles 137, 138 et 139. Laurent partira donc 30 secondes avant moi et Laura 30 après moi. A 19 heures 45, le dernier de la course précédente, prend le départ. Il nous reste une vingtaine de minutes avant que ça soit à notre tour. Pendant ce temps là, on va un petit footing, histoire de laisser les muscles à température. Fred, un copain, a profité de sa sortie VTT, pour venir nous encourager. Il nous attend au sommet de la côte. Je discute avec Sébastien, mais je dois me rapprocher de la ligne de départ car Laurent vient juste de partir.



Le starter m'annonce 5 - 4 - 3 - 2 - 1 et je pars. J'essaye de ne pas partir trop vite, mais seul, c'est un exercice assez spécial car il n'est pas question de se baser sur qui que ce soit. Je pense que je pars un peu lentement car Laurent est assez loin devant moi. Quand j'arrive sur la Rue Lucas de Néhou, je reprends un peu de temps sur lui, mais j'en avais perdu pas mal au départ. Lorsque j'arrive dans le premier virage, je suis en retard sur lui. Je m'en rends facilement compte. Je suis capable d'accélérer sans problème, alors que je suis dans la partie la plus difficile. C'est que je suis parti trop lentement.








L'intérieur du second virage qui est sur la gauche est un peu plus difficile mais dès que j'en sors je vois tout en haut la ligne d'arrivée et surtout les spectateurs qui y sont massés. Ma foulée a totalement changé. Ça monte beaucoup plus vite. Je reprends du temps à Laurent. C'est très sympa car j'entends pas mal de personnes m'encourager. Ça m'aide à maintenir ce rythme. Je me rapproche du sommet et je finis par franchir la ligne d'arrivée 7ème en 4'44'' à mon GPS.










Je retrouve Fred, qui nous attendait donc tout en haut. Laura termine bien mais ne m'a finalement rien repris. Elle perdra même un peu de temps sur moi. Par contre, elle me raconte qu'à mi course, elle m'avait déjà bien remontée, mais quand j'ai placé mon attaque, elle a reperdu ce temps. Laurent aura aussi bien géré cet exercice spécial qu'est le contre-la-montre individuel. C'est au tour de Cassandra d'arriver au sommet en ... volant. Ça a l'air tellement facile en la regardant. Sébastien en termine à son tour. Bien avant nous, Patrick et Jo avait bouclé leur contre-la-montre.

Le classement de ce second Kilomètre en Côte avec un départ en contre-la-montre individuel donne ceci : (un problème de chrono nous a crédité d'environ 25 secondes supplémentaires)
2ème/47 en 4'31'' Sébastien MARCEL (non licencié). --2ème master 1 homme
3ème/47 en 4'46'' Cassandra FEREY (AC Villers-Cotterêts) --1ère femme et 1ère junior femme.
7ème/47 en 5'06'' Jeff BACQUET (Marne-et-Gondoire Athlétisme) --3ème master 1 homme.
8ème/47 en 5'08'' Laura VALLOIS (UA Chauny) --1ère espoir femme.
9ème/47 en 5'09'' Laurent LELEU (non licencié) --4ème master 1 homme.
11ème/47 en 5'18'' Michael DELACHAMBRE (Entente Oise Athlétisme) --1er senior homme.
18ème/47 en 6'15'' Patrick FEREY (non licencié) --4ème master 2 homme.
22ème/47 en 6'25'' Joël ANDRIANANTOANDRO (non licencié) --6ème master 2 homme.



Laura et Laurent m'accompagnent pour la récupération. Petite mais nécessaire car nous avons quand même fait un effort court et violent. Le problème est qu'il est très difficile de trouver du plat pour faire une récup bien utile. Nous tentons une montée et miracle ... quand nous tournons un peu plus loin sur la droite, c'est plat. On a donc trouvé LA rue plate de Saint-Gobain !. On fait un peu moins de deux kilomètres. J'en ferai une vraie et bonne demain. Quand on se rapproche de la Salle des Fêtes, Fred vient nous dire au revoir car il est l'heure pour lui de poursuivre sa sortie VTT, direction sa maison. C'était sympa ce déplacement pour nous encourager.











Place ensuite au moment ''important'' de la soirée : le repas avec tous les coureurs, accompagnateurs, organisateurs et bénévoles. Comme je l'ai déjà expliqué, chacun ramène un petit quelque chose pour mettre en commun et composer un buffet froid. Laura a fait en début d'après-midi une salade de riz et de thon et nous avons aussi ramené le pain. Laurent a lui ramené une tapenade faite maison, du fromage et ... une bouteille de Champagne car aujourd'hui c'est la fête des Laurent et des Laura. Bonne fête Laurent, bonne fête Laura (même si je lui avais déjà souhaité). Toute excuse est bonne pour s'ouvrir une bouteille de Champagne !!! Une ambiance d'après-course vraiment très sympa, un repas très bon, et un Champagne délicieux. Vivement notre prochain KEC. Il y en a un ce dimanche, mais pour nous ça sera le 24 à Sissy et cette fois ça sera à moi de ramener le Champagne !

Aucun commentaire: