.

.

TOPS 10

TOPS 10

Oxy'Trail (77)

Dimanche 25 juin 2017

A croire qu'une semaine de course complète lors des ''6 Jours du Toulois'', ne m'a pas suffi ! En effet, à peine la dernière étape courue hier soir à Villey-Saint-Etienne, en Meurthe-et-Moselle, que j'ai repris la route en direction de la Région Parisienne, pour participer ce matin à la 5ème édition de l'Oxy'Trail. Et tant qu'à faire, j'ai opté pour la distance la plus longue, celle de 23 kilomètres. J'ai participé deux fois à cette course mais deux fois sur la distance de 13 kilomètres. Une journée sportive organisée conjointement par la Communauté d'agglomération de Paris-Vallée de la Marne et du club de Marne-la-Vallée Athlétisme.


Le programme est très appétissant. Six courses sont prévues :
  • 9h00 : Oxy'13 km.
  • 9h45 : Oxy'23 km.
  • 11h30 : Oxy'5 km.
  • 13h45 : Oxy'Jeunes 1 km.
  • 14h00 : Oxy'Jeunes 1,5 km.
  • 14h15 : Oxy'Jeunes 2 km.
Mais le village de l'Oxy'Trail, qui est ouvert ce dimanche depuis 7 heures 30, permet de s'essayer au surf, à l'escalade et au baseball. Sans oublier un espace de jeu ludique et une initiation à l'athlétisme pour les enfants. Plein d'autres services ont été pensés, tels un espace bien-être, un espace récupération, un échauffement musical collectif, une initiation aux gestes qui sauvent, une garderie d'enfants, … j'en passe et des meilleurs.






C'est Franck qui est venu m'inscrire hier car il était impossible de le faire le jour de la course et je ne pensais vraiment pas venir ici car après 6 jours de courses en une semaine, ça risquait de faire un peu trop. Je retrouve Franck à qui j'ai trouvé une place de stationnement juste à côté de ma voiture Rue de la Mare Blanche à Noisiel. De nombreux parkings ont été prévus mais la présence d'une brocante à proximité est une difficulté supplémentaire pour trouver un endroit où laisser sa voiture. Des maîtres-chien sont même prévus pour surveiller les véhicules ! Nous allons au Parc de Noisiel où le village de la course est implanté. En attendant Thierry, le président de mon ancien club, nous croisons Ludo Garcia, qui va courir le 23 km comme moi. C'est sympa d'avoir le temps de discuter un peu ensemble. Puis nous allons dans le village même où nous retrouvons pas mal de coureurs de mon ancien club de Marne-et-Gondoire Athlétisme. A part Franck et Thierry, il y a notamment, Ludo, Laurent, Philippe, JC, Jojo, Nico, Vigilio, … Ils vont tous faire le 13 kilomètres.






Je pars ensuite faire un petit échauffement avec eux sur le début du parcours, puis je retourne tranquillement vers le départ où j'y retrouve Jacky, un des deux coaches route de MEGA. Il est quasiment 9 heures, donc le temps de se placer derrière la ligne de départ. Je prends quelques photos et je pars faire le premier kilomètre, pour me placer juste sur cette ligne du km 1 pour attendre le passage des coureurs que je connais sur cette première course.
















Puis je remonte, car le premier kilomètre est en descente, jusqu'en haut du Parc de Noisiel où est le village de la course. Je vais dire bonjour à Pascal Pioppi qui va officier en qualité de speaker en binome avec Lahcène Hiane. Pascal ne peut pas s'empêcher de parler de moi au micro ! Alors que j'allais vers l'entrée du couloir qui mène au départ, je tombe sur Soraya du PAAC, que j'ai plaisir de retrouver. On papote un petit moment, puis nous entrons dans le sas de départ. Hervé est le seul coureur du club de MEGA présent sur cette distance qui est donc la plus longue. Avant que notre départ soit donné, nous arrivons à apercevoir les premiers du 13 kilomètres arriver, car la ligne droite de l'arrivée est parallèle à celle du départ, éloignées d'une cinquantaine de mètres l'une de l'autre. Thierry prend la troisième place devant Franck. Pas mal pour MEGA !







Nous sommes sous les ordres du starter. Après que les deux jeunes filles qui ont participé à notre échauffement, se soient retirées, le coup de pistolet retentit et c'est parti tout droit dans l'herbe en direction des arbres. Au bout, et une fois que nous arrivons sous les arbres, nous tournons à droite pour une bien longue descente sur un chemin caillouteux. Ça descend très vite, mais pas pour moi. Je vais bien, mais je ne m'emballe pas car mine de rien j'ai un peu peur des 23 kilomètres après tout ce que j'ai fait cette semaine. Nous arrivons en bas sur la grande prairie où nous retrouvons de l'herbe. Passage au km 1, là-même où je m'étais installé pour voir passer les copains du 13 km. Nous traversons totalement  cette prairie. Je me suis calé derrière un coureur dont son rythme me convient particulièrement. Puis nous arrivons sur le large chemin le long de la Marne. Juste après le km 2, nous prenons un virage serré sur la gauche pour entrer par le bas dans l'enceinte du parc du Château de Champs-sur-Marne. Nous voici maintenant sur un chemin étroit sous les arbres. Je suis juste derrière Elodie. Je passe juste devant elle un peu plus loin. Nous sortons des sous-bois pour arriver au niveau des fontaines au km 3. Hervé me double. Je ne peux pas aller plus vite, mes jambes sont trop lourdes. Il y a quelques petits passages plats, mais de courte durée, sinon ça monte sans cesse dans ce parc. Nous approchons du Château qui est placé tout en haut. Dernier virage à droite, sur du plat et des cailloux où on s'enfonce pour arriver juste devant ce Château. Puis nous tournons à gauche pour prendre la direction de la grille qui nous fait sortir de l'enceinte.


Nous poursuivons tout droit en traversant la Rue de Paris et on remonte sur l'herbe qui, après une belle bosse, est un léger faux-plat montant. Au bout de cet espace herbeux, se situe le premier ravitaillement. J'y prends des morceaux d'orange et de l'eau à la volée. Puis nous quittons l'herbe en continuant en face légèrement sur la droite. Passage sur un pont au-dessus de la Voie Primaire Nord, qui nous amène sur une partie piétonne contournant les terrains de tennis et le stade de football. Traversée du Cours du Luzard pour pénétrer dans le bois. C'est roulant, hormis le passage au-dessus de la voie du RER, où le pont est assez pentu. Je récupère dans la descente en détendant les bras. Un peu plus loin, traversée de l'Avenue Forestière. Nous continuons tout droit dans le Bois de la Grange par une très longue ligne droite. Mais comme le chemin est complètement défoncé, on navigue de la gauche à la droite sans cesse. Une fois au bout de cette longue ligne droite, nous tournons à gauche pour une nouvelle longue ligne droite, toujours dans ce Bois de la Grange. Mais c'est plus facile car ça descend un peu. Je me sens vraiment bien, les jambes un peu lourdes ne sont pas trop difficiles à gérer, ma vitesse est correcte. Nous finissons par sortir du Bois de la Grange en prenant la Promenade de la Chocolaterie qui traverse toute la ville de Lognes, Noisiel et Torcy en direction de la Marne. Comme ça descend, ça aide à souffler un peu. Mais on remonte quand on doit passer à l'intérieur de la Ferme du Buisson où le second ravitaillement y est placé.





J'entends Dominique, une collègue de mon travail, m'encourager. Je prends encore à la volée des morceaux d'orange et de l'eau. Je double le premier coureur handicapé qui est déficient visuel. Il court vraiment bien. Bon courage à lui et surtout beaucoup de respect. Puis je tourne à droite Rue de la Ferme avant de retrouver un peu plus loin, la suite de la Promenade de la Chocolaterie. Je suis en pleine discussion avec Elodie, quand nous allons entamer une jolie grimpette de la Promenade de la Mouche qui surplombe le cimetière, juste avant une descente très raide, que je n'aime pas du tout dans l'herbe. Nous retrouvons le plat sur la Promenade des Cours d'eau, juste avant de passer sous le Cours de l'Arche Guédon. Un virage serré à gauche tout en faisant attention de ne pas baller dans l'étang. Soraya est revenue à mes côtés et quand nous arrivons dans l'hémicycle, nous devons monter de nombreuses marches. Je les monte à ses côtés, mais une fois en haut, elle relance sans problème, ce qui n'est pas mon cas. Il faut ensuite redescendre dans l'herbe, passer entre les maisons et finir sur la Rue Albert Menier en direction de la place du vieux Noisiel, où se trouve le troisième ravitaillement. Je prends toujours la même chose pour me ravitailler. Un peu de vitamines et de quoi m'hydrater. Une dernière fois je retrouve la Promenade de la Chocolaterie sur sa partie la plus basse et quand je traverse la RD10P, Séverine et Anthony m'encouragent. Je poursuis en traversant le parking de la société Nestlé et j'arrive sur un chemin de terre le long de la Marne. Nous tournons à droite pour la longer. Pour la course précédente de 13 km il leur a fallu tourner à gauche. Le chemin n'est pas très agréable avec des trous et surtout des petites montées et descentes, mais plus loin, quand nous arrivons à proximité du club de kayak, c'est beaucoup plus beau et roulant. Quand nous passons sous un pont, nous y rencontrons un groupe de musiciens. Poursuivons toujours tout droit avec de nombreuses péniches stationnées sur la rive, avant de tourner à droite pour pénétrer dans la Base de Loisirs de Torcy avec de grosses bosses. Je suis au kilomètre 14, et une fois en haut de ces bosses, il faut descendre. Elodie descend mieux que moi et je me dis que je vais la rattraper comme je l'ai toujours fait depuis le début de la course. Mais ... Passage au nouveau ravitaillement dans cette base de loisirs. Je longe ensuite le lac sur l'herbe avant de passer à côté du cirque. 



Il faut maintenant sortir de la Base de Loisirs en passant par le Pont de Vaires et sa montée. Je dois m'arrêter une trentaine de secondes pour enlever ma chaussure, remettre correctement ma semelle qui avait bougé et la relacer correctement. Je reprends ma course en faisant le tour de la pointe de Vaires par le chemin de halage. Nous passons ensuite sous le Pont de Vaires en entrant dans la Base de Loisirs UCPA de Vaires-Torcy. Le single serpente avant qu'on trouve un chemin bien plus large à côté du bassin olympique d'aviron. Les kilomètres passent bien. Il ne reste que quatre kilomètres de course et quand je sors de ma poche arrière, ma pâte de fruit fermée dans son plastique, je passe à côté d'un coureur qui vient tout juste de s'arrêter. Je lui dis de s'accrocher car il ne reste plus que quatre kilomètres. Mais il me demande s'il reste un dernier ravitaillement. Je sais qu'il en reste dans un peu moins de deux kilomètres. Je lui demande s'il a faim. Il ne se sent pas bien et est en manque de sucre. Alors que je suis maintenant une dizaine de mètres devant lui, tout en lui parlant, je lui dis que je pose au sol la pâte de fruit et ça lui fera du bien. Il me remercie tout en allant la chercher. Moi j'ai continué ma course. Je ramasse un autre coureur qui s'est également arrêté devant moi. Je le motive pour qu'il reprenne et même s'il n'arrive pas à accrocher ma foulée il est reparti. Passage au dernier ravitaillement juste avant de franchir la Marne par la passerelle piétonne. Sur l'autre rive, je tourne à gauche sur une ligne droite de plus d'un kilomètre sur les Bords de Marne tout en bas du Parc de Noisiel.





A un kilomètre de l'arrivée, je tourne sur la droite et j'entends Mary m'encourager. J'entame la longue remontée du Parc en sous-bois. Au sol je peux constater les inscriptions ''Arrivée à 600 mètres'', puis à ''500 mètres'', ''400 mètres'', ... ça monte bien. Edwige m'encourage également à m'accrocher et je me rends compte que je suis largement capable d'accélérer, j'étais sur un rythme de confort depuis bien longtemps. Me voilà en haut, alors je tourne à gauche pour la dernière ligne droite. Je fais mon dernier effort. Des coureurs du PAAC sont sur les balustrades pour nous encourager et je franchis la ligne d'arrivée 207ème/1277 en 1h51'04''.




Dans le sas d'arrivée, on nous remet une jolie médaille finisher et le ravitaillement final y a été placé. Je vais boire et manger quelques fruits. Puis je sors de ce sas pour retrouver les copains de MEGA et du PAAC.






Ils ont prévu de quoi prendre un petit apéro bien sympa. Je m'installe à la table qu'ils ont squatté. J'y retrouve tout le monde, ainsi que Christine, mon ancienne coach qui malgré une blessure qui l'empêche de courir est venue encourager tout le monde.
Voilà de nombreuses photos de notre apéro, avec le champion Mourad Amdouni, qui nous a rejoint :




























Puis je vais voir les classements sur le grand mur des résultats.
Oxy'Trail 5 km
1er/653 en 14'26'' Morhad AMDOUNI (Val d'Europe Athlétisme).
8ème/653 en 17'16'' Brice FLEURIAL (MEGA).
Oxy'Trail 13 km
3ème/1673 en 46'34'' Thierry PAPPALARDO (MEGA).
4ème/1673 en 46'52'' Franck BORDERON (MEGA).
9ème/1673 en 48'17'' Nicolas PAINEAU (MEGA).
14ème/1673 en 49'14'' Joël PREVOST (MEGA).
20ème/1673 en 49'56'' Ludovic PIERRONNET (MEGA).
37ème/1673 en 52'11'' Philippe DE BRITO (MEGA).
40ème/1673 en 52'27'' Virgilio RODRIGUES (MEGA).
73ème/1673 en 55'18'' Jean-Christophe SAVE (MEGA).
74ème/1673 en 55'22'' Gilles TROPLENT (PAAC).
141ème/1673 en 58'39'' Pascal FLAMAND (Val d'Europe Athlétisme).
191ème/1673 en 1h00'58'' Laurent FOSCHIANI (MEGA).
247ème/1673 en 1h02'56'' Gloria LOPES (MEGA).
274ème/1673 en 1h03'35'' Claude LOPES (MEGA).
311ème/1673 en 1h04'44' Stéphane WILLIAM (BSGA).
Oxy'Trail 23 km
7ème/1277 en 1h25'53'' Nicolas GUY (Team Fun Run 77).
22ème/1277 en 1h31'16'' Bernard DA COSTA.
48ème/1277 en 1h37'14'' Ludovic GARCIA.
119ème/1277 en 1h43'56'' Hervé VALLEMONT (MEGA).
175ème/1277 en 1h48'50'' Soraya ORFAO (PAAC).
207ème/1277 en 1h51'04'' Jeff BACQUET (UA Chauny).











Ma semaine folle de course à pied va maintenant s'arrêter. Je vais faire une pause de deux, trois jours pour refaire un peu de jus, et repartir ensuite à l'entraînement. J'ai pris un gros plaisir de participer aux ''6 Jours du Toulois'' et d'enchaîner dans la foulée avec le 23 kilomètres de l'Oxy'Trail. Deux courses super bien organisées que je conseille vivement à quiconque aime notre si beau sport qu'est la course à pied. Et en plus avec des gens comme Pascal Pioppi pour animer, alors que demander de plus !!!


2 commentaires:

David GUEUDET a dit…

Salut Jeff, j'étais juste derrière toi au passage au Château de Champs où tu es en photo avec mon camarade de course pendant 7 kilomètres et je suis de ceux que tu as dépassé dans le bas du Parc de Noisiel à environ un kilomètre de l'arrivée, je n'avançais plus. Et je connais le coureur à qui tu as laissé une pâte de fruit, merci à toi pour ce geste :-)

Félicitations pour ton enchaînement. L'on s'était aussi croisé à l'Armentiéroise où je t'avais dépassé au moment d'arrivée au passage des marches et sur d'autres courses également.

Si jamais cela t'intéresse, j'ai moi aussi mon blog avec mon récit de l'Oxy Trail : http://mesexperiencessportives.over-blog.com/2017/06/25/06/2017-oxy-trail-2017.html

A bientôt !

benoit peyrade a dit…

Salut Jeff !
Alors je voudrais te remercier pour la pâte de fruits lol J'ai eu un gros coup de pompe quand tu m'as doublé au kilomètre 20. C'est très sympa et très sportif de ta part. ça m'a permis d'aller mieux et de monter la dernière côte sans marcher!